Accueil Crédit Quels sont les délais de réflexion et de rétractation pour un crédit immobilier ?

Quels sont les délais de réflexion et de rétractation pour un crédit immobilier ?

En contractant un prêt personnel, vous bénéficiez d’une période de réflexion de 14 jours. Pendant cette période, une renonciation au prêt sans justification est possible.

A lire en complément : Prêt à taux zéro (PTZ) 2020 : quels plafonds de revenus ?

Ce délai commence le jour où vous concluez le contrat ou où vous recevez le contrat contenant les indications prévues par la loi, lorsque la réception de ce document intervient après le jour de la conclusion du contrat.

Lorsque vous renoncez à votre prêt, vous devez en aviser votre prêteur par lettre recommandée dans les 14 jours. Cependant, vérifiez attentivement votre contrat. Ce dernier peut autoriser une renonciation en envoyant un simple e-mail.

A lire en complément : Les différents types de crédits à la consommation

En cas d’achat d’un service ou d’un bien sans la conclusion au moindre contrat, il y a la possibilité d’y renoncer. Une telle renonciation ne peut être faite que dans certaines circonstances :

  • Le contrat pour l’achat d’un service ou est conclu à distance, sur Internet, par exemple. Dans ce cas, vous pouvez renoncer dans les 14 jours suivant la livraison du service ou du bien. Cela ne sera possible que si vous recevez plusieurs informations telles que les caractéristiques du service ou les marchandises achetées, l’identité complète du vendeur, l’existence d’un droit de rétractation et le prix.
  • La conclusion du contrat a lieu en dehors des locaux du vendeur, c’est-à-dire :
    • Dans une exposition, foire ou foire, à condition que le prix ne soit pas payé immédiatement ou au-dessus de 200 euros.
    • Vous achetez une moto pour 10 000€ et vous demandez un prêt personnel le lendemain, qui vous est accordé avec une condition que ce crédit vous a été accordé pour l’achat de cette moto.
    • Lors d’une excursion organisée par le vendeur ou au profit du vendeur en dehors de son magasin. C’est le cas, par exemple, lorsque vous participez à un excursion à une abbaye et vous êtes proposé d’acheter un ensemble de lunettes que vous devez payer en 6 versements mensuels.
    • Sur votre lieu de travail ou à la maison. C’est le cas si vous recevez un vendeur d’électroménager qui parvient à vous convaincre d’acheter un aspirateur et à regretter plus tard l’achat.
  Souscrire une assurance vie après 70 ans

Dans ces situations, vous pouvez vous rétracter dans les 7 jours suivant la signature du contrat. Aucune renonciation au contrat d’achat n’est donc possible en dehors des hypothèses susmentionnées.

Effets du retrait

Pour déterminer les conséquences de cette renonciation, quatre situations doivent être distinguées :

  1. Un service ou un bien est acheté du vendeur A et un prêt personnel est contracté par le prêteur B. Une renonciation dans ce cas n’affecte pas le contrat.
  2. Vous achetez un service ou une propriété auprès du vendeur A et vous demandez crédit lié du prêteur B. Dans ce cas, la renonciation n’affecte pas le contrat avec le vendeur. Celui-ci doit être exécuté.
  3. Un service ou un bien est acquis d’un vendeur A et un contrat de crédit est conclu avec un prêteur éloigné B. Dans ce cas, vous pouvez renoncer au contrat de prêt personnel sans affecter le contrat de vente.
  4. Vous achetez un service ou un bien à distance auprès d’un vendeur A et vous empruntez à un prêteur B à distance ou non. Dans ce cas, la renonciation au contrat d’achat peut être faite dans les 14 jours suivant la livraison. Ce retrait entraîne systématiquement le retrait du contrat de prêt.

Conséquences du droit de rétractation

Le bien meuble corporel doit être retourné dès que vous renoncez au crédit qui lui a permis d’acquérir.