Peut-on porter plainte contre une banque ?

by

Êtes-vous en désaccord avec votre banque ? Quelle que soit la raison de votre litige (frais bancaires injustifiés perçus, fermeture injustifiée du compte, anomalie du compte courant…), vous pouvez essayer de résoudre votre litige par une négociation amiable, puis en engageant des poursuites judiciaires contre votre banque si la négociation n’a pas pris place. étant donné aucun résultat. Pour vous aider, cet article explique comment vous défendre contre votre banque en détaillant les étapes à suivre.

Les raisons d’un différend avec sa banque

Très souvent, un conflit avec sa banque est causé par une anomalie sur le relevé de compte ou des frais bancaires abusifs prélevés. Et la plupart du temps, ce litige est le résultat d’un malentendu dû à une mauvaise communication de la banque ou à un malentendu de votre part et/ou de votre conseiller.

Lire également : Comment fonctionne le chèque de banque ?

=> Pour contester les frais bancaires, aidez-vous avec notre lettre standard de refus des frais bancaires à personnaliser.

En cas de litige avec votre agence, plusieurs étapes peut être pris . Voici comment vous défendre contre votre banque et les différents remèdes disponibles.

A lire aussi : Comment consulter mes comptes AXA Banque ?

Procédure pour se défendre contre son établissement bancaire : les étapes

Pour résoudre votre différend avec votre banque, il est important de ne pas brûler les rangs :

  • 1 — Contactez votre conseiller bancaire
  • 2- Ecrivez au service des réclamations de votre banque
  • 3- Arbitrage au Médiateur bancaire
  • 4- Prise en contact avec le Service de protection de la clientèle de la CPRA
  • 5- Rejoignez une association de défense des consommateurs
  • 6- Recours devant le tribunal

Veuillez noter : envoyez vos différentes lettres par lettre recommandée avec accusé de réception. Les courriels échangés devront également être sauvegardés pour construire une affaire si votre litige doit être résolu devant le tribunal.

Ci-dessous, quelques explications sur chacune de ces étapes.

1- Contactez votre conseiller

La première étape consiste à communiquer avec votre conseiller par téléphone, par courriel ou par la poste. Mieux encore : prendre rendez-vous avec lui. Lors de votre rendez-vous, expliquez votre mécontentement et les raisons de votre différend. Parfois, il suffit de communiquer pour résoudre le conflit et le malentendu ! Rappelez-vous les documents qui vous permettront de vous défendre et d’obtenir une solution satisfaisante (relevés de compte, contrat de compte et autres éléments qui seront en votre faveur).

  Comment consulter mes comptes RCI Banque ?

Si cette entrevue est refusée ou si elle ne donne pas lieu à une proposition satisfaisante, communiquez avec le directeur de votre organisme . Pour ce faire, envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception indiquant les détails de votre litige et les preuves nécessaires. Vous devriez normalement obtenir une réponse. Sinon, vous devrez passer à l’étape suivante.

2- Envoyez une lettre au service des plaintes de votre banque

Malgré l’échec des négociations avec votre conseiller, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception au service des plaintes de votre institution . Dans cette section, indiquez le la raison de votre litige, les mesures prises avec votre conseiller et vos souhaits pour résoudre votre désaccord. Le Service des réclamations dispose d’un mois pour vous donner une réponse.

3- Arbitrage au Médiateur bancaire

Si le service des plaintes ne répond pas à votre demande ou si la réponse ne vous convient pas, communiquez avec le médiateur de votre banque. Ce professionnel impartial et indépendant agira comme intermédiaire entre vous et votre agence. Son but ? Tenter de trouver une solution satisfaisante pour les deux parties. Son renvoi est gratuit .

L’ ombudsman bancaire dispose de 90 jours pour rendre son avis. Pour que sa proposition soit mise en œuvre, elle doit être acceptée par les deux parties. D’autre part, ni votre banque ni vous n’êtes obligés de le suivre.

Le renvoi au médiateur bancaire doit se faire par lettre recommandée avec accusé de réception. Dans le présent document, précisez les et joignez tous les documents et éléments de preuve que vous avez en votre possession.

=> La procédure de renvoi et les coordonnées du médiateur se trouvent sur vos relevés bancaires, votre contrat de compte et le site web de votre banque.

4- Prise en contact avec le Service de protection de la clientèle de la CPRA

Le service de protection de la clientèle de l’ACPR (Autorité du Conseil Prudentiel et de Resolution) a pour rôle de surveiller les pratiques des banques et des compagnies d’assurance.

Si vous envisagez d’accéder à ce service, n’hésitez pas à le mentionner au médiateur bancaire.

Pour accéder à l’ACPR, vous pouvez le faire soit sur le site acpr.banque-france.fr, soit par courrier postal à l’adresse suivante : Autorité de contrôle et de résolution prudentiel Service Information et Réclamations 61 rue Taitbout, 75 436 PARIS CEDEX 09.

  Pourquoi une carte bancaire est muette ?

Le CCRP ne sera pas en mesure de régler votre différend directement. D’autre part, les contacter peut être un moyen d’exercer une pression sur votre banque (les rapports de mauvaises pratiques peuvent entraîner l’ACPR à effectuer d’autres vérifications).

5- Rejoignez une association de défense des consommateurs

Aujourd’hui, de nombreuses associations de consommateurs aident lorsque des poursuites contre sa banque sont engagées. Bon conseil, ils vous informeront et vous diront s’il est préférable d’accepter la proposition de votre banque ou s’il est préférable d’aller au tribunal pour résoudre votre différend. En cas de négociation, ils peuvent également servir d’intermédiaire entre vous et votre agence .

Si aucune des étapes ci-dessus n’a été couronnée de succès et que l’intervention d’une association de consommateurs n’a pas permis à la banque de changer d’avis, une mesure plus radicale devra être lancée : une action en justice. Avant d’aller au tribunal, n’oubliez pas de vérifier que vous êtes dans votre droit.

6- Réaction devant le tribunal compétent

Bien qu’il soit rare d’en arriver à ce stade, des poursuites judiciaires contre votre banque peuvent parfois être engagées si le litige n’ a pas pu être résolu par d’autres recours .

Après le début du désaccord, vous avez deux ans pour intenter une action en justice. Nous devons donc nous armer de patience et trouver un bon avocat, qui, bien sûr, devra être payé.

Selon le montant de votre litige, vous devrez choisir :

  • Le juge local si le montant est inférieur à 4.000 euros. Vous pouvez le contacter par la poste ou en envoyant un dossier au greffier.
  • Le tribunal de district si le montant est compris entre 4.000 et 10.000 euros. Encore une fois, vous devrez envoyer votre demande par la poste ou déposer un dossier auprès du greffier.
  • Le tribunal d’instance supérieure si le montant est supérieur à 10 000 euros. La procédure ici est différente des précédentes : vous devez contacter la Haute Cour par demande conjointe si vous et votre banque êtes d’accord sur la nécessité d’aller au tribunal ou d’assigner à comparaître si vous décidez d’apporter votre institution bancaire à la cour.

=> Le recours à un avocat est obligatoire devant le tribunal de grande instance, mais pas devant le tribunal d’instance.

Quelques mots sur le dépôt d’une plainte

Avant de déposer une plainte contre sa banque et donc de porter l’affaire devant le tribunal, n’oubliez pas qu’il est préférable de trouver une solution à l’amiable.

Avant de déposer une plainte

Avant de déposer une plainte contre votre établissement bancaire, il est préférable de s’adresser à un médiateur bancaire dont la procédure est facultative et gratuite . Vous et votre banque n’êtes pas obligés de suivre ses conseils. Vous n’êtes pas non plus obligé de renvoyer une affaire à un médiateur avant d’intenter une action en justice.

  Comment consulter mes comptes Orange Bank ?

Attention ! Si vous avez déjà engagé une procédure judiciaire, vous ne pouvez plus vous adresser à un médiateur.

Dépôt d’une plainte contre votre institution bancaire

Comme on l’a expliqué, si le désaccord persiste malgré l’intervention d’un médiateur bancaire, vous et votre banque êtes libres d’intenter une action en justice. Vous pouvez saisir le tribunal au moyen d’une citation directe au ministère public ou en déposant une plainte .

Selon le montant de votre litige, la procédure à saisir varie (voir ci-dessus).

Bon à savoir : la juridiction est celle de votre lieu de résidence.

Comment vous défendre contre votre banque : nos conseils

Astuce #1  : Si vous êtes en désaccord avec votre banque, faites preuve de courtoisie et de politesse dans vos déclarations orales et écrites. N’attaquez pas vos interlocuteurs ; cela ne pourrait qu’aggraver la situation. Et en restant courtois, vous obtiendrez beaucoup plus qu’avec un comportement agressif.

Astuce #2  : Avant de déposer une plainte, vérifiez qu’elle est justifiée, sinon vous perdez du temps et de l’énergie. Vous pouvez également déranger vos interlocuteurs sans raison valable.

Astuce #3  : Si vous voulez un geste commercial, n’en faites pas trop. En effet, si votre demande est excessive, il y a de bonnes chances que la réponse donnée par votre agence soit négative.

Astuce #4  : Si vous avez reçu une réponse positive à votre demande, merci, même si vous étiez dans votre droite droite.

Astuce 5  : Si vous souhaitez faire appel, ne brûlez pas les étapes. Commencez par prendre rendez-vous avec votre conseiller, entrez dans un médiateur bancaire, ou même dans des parties prenantes externes telles que les consommateurs, puis intentez une action en justice si aucune négociation à l’amiable n’a été trouvée.

Si vous n’êtes pas d’accord avec votre banque, vous savez maintenant quels recours sont disponibles pour vous défendre. Mais avant de prendre des mesures, n’oubliez pas de vérifier que vous êtes dans votre droit ; ceci est important pour éviter de perdre du temps et d’ennuyer involontairement votre ou vos interlocuteurs. Faites les choses aussi dans l’ordre ! En effet, engager des poursuites judiciaires contre votre banque n’est pas une partie de plaisir. Et obtenir un arrangement amiable est toujours la meilleure solution !

0

Les autres lecteurs lisent également :