Peut-on conduire un scooter sans permis ?

by

Pour conduire un scooter sans permis, votre cyclomoteur doit d’abord avoir une cylindrée inférieure à 50 cc. Pouvoir conduire sans permis peut être une solution économique. Mais alors, qui a le droit de conduire librement un scooter sans permis ? Nous répondons à cette question pour vous, avec toutes les réglementations pertinentes.

A voir aussi : Qu'est-ce que l'assurance responsabilité civile pour particulier ?

Conduire un scooter sans permis : à quel âge ?

Lire également : Comment calculer un bonus malus automobile ?

Pour conduire légalement un scooter 50cc sans permis, vous devez avoir au moins 14 ans. Pour qu’un scooter puisse être conduit sans permis par une personne de plus de 14 ans, il doit avoir une puissance maximale inférieure à 4 kW.

Cependant, la législation n’est pas égale pour toutes les personnes de plus de 14 ans, en termes de conduite scooter sans permis. Différents décrets de dates différentes conditionnent cette législation.

Conduire un scooter sans permis : le 3 possible

situations

Si vous avez plus de 14 ans, les règlements pour conduire un scooter 50cc sans permis dépendront de votre année de naissance  :

  • Si vous êtes âgé de plus de 14 ans et que vous êtes né avant le 31 décembre 1987 : vous pouvez légalement conduire un scooter sans licence ni brevet  ;
  • Si vous avez plus de 14 ans et que vous êtesné le 1erjanvier 1988ou aprèscette date : vous ne pouvez pas conduire de scooter sans êtretitulaire d’un certificat de sécurité routière (BSR). La conduite sans permis est également possible si vous détenez un certificat d’équivalence européenne  ;
  • Si vous avez atteint l’âge de 14 ans à partir de 2013, vous devez détenir un AM pour conduire un scooter 50cc sans permis.
  Le fond Eurocroissance expliqué

Conduire un scooter sans permis : détenir un permis de conduire BSR ou AM

Le brevet de sécurité routière (BSR)

Avant 2012, pour pouvoir conduire un scooter sans permis, vous devez êtreâgé de plus de 14 anset avoirun RSB. Il s’agit d’un certificat scolaire qui a lieu en 5ème et 3ème . Vous devrez ensuite suivre un total de 7 heures de formation . Ces horaires sont répartis comme suit :

  • 2 heures de cours de conduitehors circulation  ;
  • 4 heures de cours de conduitedans la circulation  ;
  • Et une heure de cours théorique sur les règles de sécurité routière .

Cette formation est dispensée par une école de conduite. Vous devez obtenir un certificat de sécurité routière (ASR) après la formation théorique, et un certificat de formation de suivi après les cours pratiques.

Mais avec un BSR, s’agit-il de conduire un scooter 50cc sans permis ? On peut dire oui. En effet, ce brevet n’est pas équivalent aux permis conventionnels, il s’agit plutôt d’une catégorie.

Toute personne née entre le 1er janvier 1988 et le 18 janvier 2012 et âgée de plus de 14 ans doit avoir le BSR pour conduire un scooter sans permis.

La catégorie AM du permis de conduire

Toute personne âgée de plus de 14 ans, née à partir de 2013, doit passer le permis de catégorie AMpour conduire un scooter 50cc. Ceci n’est possible qu’après l’obtention d’un ASR et d’un certificat de suivi de la formation pratique . Pour le moment, vous devez faire une demande pour obtenir la catégorie AM de permis auprès de la préfecture.

  Assistance auto : explication et fonctionnement

Pour compléter cette demande, vous devez soumettre un dossier contenant :

  • Un formulaire d’inscription dûment rempli
  • Un certificat de participation à la journée d’appel (JAPD ou JDC) ;
  • Deux photos d’identité  ;
  • Une pièce d’identité  ;
  • Un certificat de formation de suivi ;
  • Et un ASR.

Puisque la catégorie AM du permis de conduire n’est qu’une seule catégorie, on peut dire que vous serez en mesure de conduire un scooter sans permis , en le tenant.

Conduire un scooter sans permis : avez-vous besoin d’une assurance ?

Sachez que pour conduire légalement un scooter 50cc sans permis, vous devez souscrire une assurance 50cc. L’article L211-1 du Code des assurances exige une assurance pour tous les véhicules automobiles terrestres. La législation exige au moins une formule de tiers. Ce dernier est une garantie de responsabilité (responsabilité)qui vous couvre en cas de dommages corporels et matériels causés à des tiers. Vous serez assuré lorsque vous retournez un piéton pendant que vous roulez sur votre scooter, par exemple.

Cependant, vous devez savoir que l’assurance tierce est souvent insuffisant. Si votre scooter est endommagé, et qu’il y a un accident responsable, vous n’obtiendrez aucune compensation. Nous vous conseillons d’opter pour une assurance tous risques. Ce dernier inclura unsoutien encas d’ incendie ou de vol.

Cependant, vous pouvez souscrire une assurance tierce combinée à des garanties supplémentaires, pour une meilleure couverture en cas de sinistre.

0

Les autres lecteurs lisent également :