La modulation des échéances de prêt immobilier expliquée

by

Votre revenu a changé et vous vous demandez s’il vaudrait la peine de modifier les paiements mensuels sur votre prêt immobilier : jusqu’à rembourser plus rapidement ou vers le bas pour faire face à une situation financière difficile.

de nombreuses clauses qui doivent être lues attentivement. Lors de la souscription d’un prêt immobilier, lire les petites lignes de l’offre de prêt n’est pas une étape à négliger. En effet, votre contrat comporte Et la modularité (ou le report) des échéances des prêts en est l’une.

A lire également : Combien puis-je emprunter à ma banque ?

Qu’ est-ce que la clause de modularité pour le crédit immobilier ?

« La modularité de la maturité est présente dans presque tous les accords de crédit immobilier. Il est même possible de suspendre votre paiement mensuel pendant quelques mois », explique Maël Bernier, Directeur de Communication Meilleurtaux.com .

Cet arrangement contractuel vous permet de faire face à différentes situations de la vie : un changement de salaire, la naissance d’un enfant, des dépenses imprévues, une période de chômage… En modulant le paiement « à l’augmentation en général dans la limite de 10 à 30 % de l’échéance ou à la diminution dans la limite d’une prolongation de la durée du prêt de deux ans. Cette clause peut être utilisée après 12 à 24 mois de remboursement », explique Sandrine Allonier, directrice des communications et porte-parole du courtier Vousfinancer.com.

  Caution ou hypothèque pour un prêt immobilier ?

A découvrir également : La tendance des taux de crédit immobilier en 2020

« Trop peu d’emprunteurs pensent à faire fonctionner cette clause… Cette option est gratuite et son application détaillée dans l’offre de prêt. Les emprunteurs doivent donc vérifier les conditions proposées par la banque au moment de l’achat du crédit », ajoute Sandrine Allonier.

Crédits souscrits sur des durées toujours plus longues à un tarif très bas

Dans un contexte de taux de logement bien inférieurs à 2 %, et avec de nouveaux records en baisse, les emprunteurs deviennent endettés à des conditions toujours plus longues. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA , le taux moyen des prêts libérés était de 1,44 % en février 2019, avec une durée moyenne croissant : 230 mois. Une durée qui n’a jamais été aussi longue !

« La baisse des taux d’intérêt a rendu cela possible et, dans l’ensemble, l’amélioration des conditions de crédit qui en a résulté a permis d’atténuer la détérioration de la solvabilité des ménages touchés par la hausse des prix du logement et la détérioration des aides publiques », souligne le Crédit Logement/Observatoire de l’ASC.

Si la durée du crédit est généralement de 20 ans, 25 ans ou même 30 ans, les propriétaires restent dans un logement d’environ 7 ans. Mais peu importe combien de temps la propriété est conservée, personne n’est à l’abri d’un pépin financier… ou d’un flux de trésorerie ! Et si vous souhaitez ajuster vos délais pour mieux gérer votre budget, vous devrez vous conformer à l’avis stipulé dans le contrat. Les changements se produisent à la date anniversaire du prêt.

  Comment éviter le surendettement ?

Exemple de modulation modulaire d’un acompte mensuel décroissant de crédit immobilier

Le courtier en crédit Vousfinancer.com a réalisé pour nous une simulation pour un prêt de 200.000 euros sur 20 ans avec un taux de 1,5% souscrit en mars 2019 (hors assurance emprunteur).

Caractéristiques du crédit immobilier avant modulation

  • Paiement mensuel : 965 euros/mois
  • Coût total du crédit : 31 622 euros sur 20 ans

Si l’emprunteur a besoin de réduire le montant de son paiement mensuel à faire face à une baisse de revenu, après 5 ans de remboursement, il restera 15 ans de crédit immobilier à rembourser avec une prolongation maximale de 2 ans.

Le montant du nouveau paiement de crédit mensuel avec une prolongation de la durée de 2 ans

  • Nouveau paiement mensuel de 864 euros sur 17 ans, une réduction de 100 euros sur le paiement mensuel
  • Coût total du crédit immobilier : 34 140 euros ou 2 518 euros plus d’intérêts à rembourser

Exemple de modularité du crédit immobilier sur le Hausse

Il est également possible d’augmenter le montant de son paiement mensuel, c’est-à-dire de rembourser un peu plus chaque mois. Par exemple, dans le cas d’une augmentation du revenu à la suite d’un changement de travail ou d’une augmentation. Dans ce cas, et dans le cas où vous avez l’intention de rester, dans le bien encore quelques années, vous réduirez la durée du crédit et réduirez le montant des intérêts.

Caractéristiques du prêt immobilier avant la modulation

Un prêt de 131 000 euros souscrit sur 25 ans avec un taux de 2% souscrit en 2016 (hors assurance emprunteur)

  • Paiement mensuel : 555.25 euros/mois
  • Coût total du crédit : 35 574,76 euros sur 25 ans
  Financer des murs commerciaux grâce au crédit professionnel

Le coût total du prêt est réduit de 5.000 euros

En augmentant son paiement mensuel de 100 euros par mois, l’emprunteur gagnera 4 ans de remboursement sur la durée totale restante, soit une réduction du coût total du crédit d’environ 5.000 euros. Ce qui n’est pas négligeable.

« En cette période de faibles taux d’intérêt, il est encore plus intéressant d’utiliser la modularité parce que le coût du crédit est moins cher qu’avec des taux plus élevés », explique Sandrine Allonier.

Un calcul intéressant… selon votre projet de vie

Donc certainement, le calcul peut être intéressant si vous prévoyez de rester dans l’hébergement. Mais si vous avez l’intention de revendre, il est préférable d’économiser ces 100 euros supplémentaires par mois ou mieux, s’il vous plaît !

Modularité : est-ce toujours intéressant pour l’emprunteur ? La réponse en vidéo

Maël Bernier a été l’invité d’Oliver Marin aux Keys de l’immo pour répondre à vos questions sur le financement d’un bien immobilier. Elle se penche sur la modularité des échéances des prêts dans l’émission.

Source:Immobilier.Lefigaro.fr

0

Les autres lecteurs lisent également :