Accueil Actu Création d’un self stockage : ce qu’il faut savoir

Création d’un self stockage : ce qu’il faut savoir

Apparue en France dans les années 1990, la location de self stockage est l’alternative privilégiée des particuliers et des entreprises qui recherchent un espace de rangement. Flexible, économique et sécurisé, ce service permet aux individus d’entreposer de façon temporaire les affaires qui les encombrent pendant un déménagement.

Quant aux professionnels, aux artisans et aux commerçants, il leur sert de centre d’archivage, d’espace de stockage de matériel ou de produits de saison. Face à la croissance démographique et à la forte mobilité urbaine, ce secteur d’activité représente une alternative intéressante si vous voulez y investir. Toutefois, vous avez besoin de l’assistance d’un professionnel et de respecter une démarche précise pour réussir un tel projet. Voici donc tout ce qu’il faut prévoir avant de créer votre self stockage.

Lire également : A quoi servent les impôts ?

Faites appel à un concepteur de self stockage

Les fabricants de self stockage BtoB et BtoC, comme l’entreprise conceptbox vous aident à respecter les spécifications techniques et à rentabiliser votre investissement sur le long terme. Les bâtiments de self stockage doivent en effet suivre la norme de sécurité européenne EN 15 696 : 2008 contrôlée par l’Association française de Normalisation, AFNOR. Selon elle, un centre de service d’entreposage doit :

  • être construit en brique ou en acier avec des box adjacents afin d’empêcher toute intrusion,
  • offrir une protection optimale contre les éléments naturels comme l’eau, le vent, la poussière,
  • intégrer un dispositif de contrôle et de sécurité tel que les équipements de verrouillages électroniques, de prévention et de gestion des incendies, de vidéo surveillance et des cadenas,
  • fournir un éclairage suffisant et des espaces de circulation adaptés pour la manutention,
  • des panneaux de signalisation (hygiène, interdiction de fumer, marchandises prohibées, etc.) sur le centre du self stockage.
  Qu'est ce qu'un crédit à la consommation ?

Par ailleurs, vous devez faire attention à bien d’autres aspects administratifs et juridiques avant la fourniture du service de stockage à vos clients.

A voir aussi : Assurance habitation et garantie villégiature

création self stockage

Les formalités administratives et juridiques pour créer votre self stockage

La location de self stockage bénéficie d’un encadrement juridique strict. Ce service engage votre responsabilité civile et vous oblige à préserver l’intégrité des biens de vos clients. En tant que prestataire, vous devez en effet souscrire une police d’assurance multirisque qui couvre un maximum de sinistre.

Dans vos contrats de location, définissez des clauses d’exploitation et des tarifications claires. Vous devez dans ce cadre mettre l’accent sur les conditions d’aménagement et d’évacuation en cas de sinistre, la déclaration d’assurance des marchandises du client. Pour garantir un service de qualité aux utilisateurs de votre centre de self stockage, entourez-vous d’une équipe dynamique et accueillante afin qu’ils fournissent un service irréprochable. Lorsque vos bâtiments respectent cet ensemble de prescriptions, vous pouvez être éligible à la certification qui vous autorise à exploiter votre centre en toute quiétude.

La création d’un self stockage doit donc s’entreprendre dans le respect d’un ensemble de normes vérifiées par l’AFNOR. Demander l’intervention d’un spécialiste vous permet de maximiser vos chances d’être à jour vis-à-vis de celles-ci, de vous démarquer sur le marché et de rester compétitif sur le long terme.

Vous pouvez lire également : combien gagne un cheminot à la retraite ?