Accueil Banque Compte d’épargne en ligne : le placement sans risque ?

Compte d’épargne en ligne : le placement sans risque ?

Le web fait désormais incontestablement partie intégrante de notre vie, à tel point qu’il s’invite dans tous les aspects de notre quotidien, qu’il s’agisse de notre alimentation, de nos loisirs ou de notre épargne. C’est notamment ce qui explique l’engouement des Français pour les banques en ligne. Posséder un compte courant “online” est devenu monnaie courante. Mais qu’en est-il réellement de l’épargne en ligne ? Est-ce un placement dénué de risques ? Pour connaître les réponses, nous vous invitons à explorer les informations qui suivent.

Compte d’épargne en ligne : en quoi cela consiste-t-il ?

Avant d’aborder en détail ce qu’il faut faire pour ouvrir un compte d’épargne en ligne, attardons-nous d’abord sur le principe d’un tel dispositif financier.

A découvrir également : Comment épargner efficacement ?

Un compte épargne classique est avant tout un compte rémunéré sur lequel vous déposez une partie de vos revenus dans l’optique de les faire fructifier. Ce type de compte est détenu auprès d’une banque ou d’autres organismes financiers, et se conjugue avec sécurité et modeste rendement (les intérêts qui s’ajoutent à l’argent déposé sur votre compte sont généralement moins élevés que les bons du Trésor et les obligations). Cependant, le nombre de transactions et de transferts gratuits auquel vous avez droit est généralement limité, puisqu’un compte épargne a pour fonction d’accueillir de l’argent qui ne se destine pas aux dépenses quotidiennes.

Le livret d’épargne en ligne fonctionne exactement de la même manière que son homologue dit “classique” proposé par les banques traditionnelles, à ceci près qu’il se révèle bien plus avantageux. Il en existe également deux catégories.

A découvrir également : Virement : comment ajouter un compte bénéficiaire ?

Les livrets règlementés sont des livrets dont les conditions d’éligibilité, le taux d’imposition, les plafonds et les taux de rémunérations obéissent à des conditions régies par les autorités publiques. On en distingue 6 au total, dont le livret A, le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire), le LEP (Livret d’Épargne Populaire), le livret jeune, le CEL (Compte Épargne Logement) et le PEL (Plan Épargne Logement). Notez que tous les établissements bancaires dématérialisés ne proposent forcément pas l’intégralité de ces livrets.

  Différences chiffres d'affaires et bénéfice

Les livrets déréglementés, ou super livrets, sont des produits dont les conditions diffèrent d’une banque à l’autre. Mais dans tous les cas, ces conditions sont bien plus avantageuses, et ce, bien que les livrets non règlementés soient soumis à l’imposition : taux de rémunération boosté, plafond de dépôt plus élevé, souscription ouverte à tout client souhaitant épargner… Les super livrets se révèlent d’autant plus avantageux lorsqu’ils sont souscrits auprès des banques en ligne.

Ce qui différencie un compte épargne online de celui détenu auprès d’une banque physique, c’est que sa configuration et sa gestion se font directement en ligne, notamment depuis une interface interactive. Il en va de même pour l’ensemble de vos opérations. Tout cela s’opère bien évidemment sur le site web de la “néobanque” ou via une application mobile innovante.

livret épargne

Comment souscrire un compte d’épargne en ligne ?

Puisque la souscription s’effectue auprès d’une banque virtuelle, c’est-à-dire un établissement qui ne s’appuie sur aucune structure existante et ne possède aucune agence physique, elle se fait de manière dématérialisée, et donc en seulement quelques clics.

Après avoir mis en concurrence les banques en ligne du marché, par exemple avec l’aide d’un comparateur en ligne, vous voilà maintenant sur le site de l’établissement que vous avez retenu. Avant d’entamer les démarches d’ouverture, il est nécessaire de vérifier votre éligibilité au livret d’épargne que vous désirez souscrire, surtout lorsqu’il s’agit d’un produit règlementé. Le livret jeune est par exemple réservé aux personnes de 12 à 25 ans, le LEP aux personnes ayant des revenus modestes, et le LDDS aux majeurs et mineurs ayant un domicile fiscal en France. Certains établissements bancaires online imposent également l’ouverture d’un compte à vue comme prérequis pour l’accès aux propositions en matière d’épargne.

L’étape suivante consiste à remplir le formulaire de demande d’ouverture de compte sur livret, puis à valider votre souscription en signant électroniquement votre contrat. Cependant, avant de signer, prenez le temps de passer au crible les conditions générales de votre contrat pour éviter les mauvaises surprises. Une fois votre contrat signé, il ne vous reste plus qu’à envoyer par e-mail à votre néobanque un scan des pièces justificatives demandées :

  • Pièce d’identité : carte d’identité, passeport, titre de séjour en France, acte de naissance ou livret de famille pour les mineurs
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Relevé d’identité bancaire (RIB) à votre nom provenant de votre banque actuelle
  • Attestation de domicile fiscal en France
  • Formulaires d’auto certification et de déclaration d’origine des fonds dûment remplis et signés
  • Carte d’étudiant si nécessaire
  Comment éviter la saisie sur compte bancaire ?

Une fois votre dossier validé par la banque, vous recevrez sous quelques jours un courriel qui vous confirmera l’ouverture de votre livret d’épargne et qui vous indiquera vos identifiants de connexion.

Livret d’épargne en ligne : combien cela coûte-t-il ?

Chez la grande majorité des néobanques, on ne paie aucun frais, ou presque, pour son livret d’épargne. L’ouverture, la fermeture, la gestion, les extraits de comptes, les virements bancaires, ainsi que toutes les opérations réalisées sur votre compte peuvent ainsi se faire sans avoir à débourser ne serait-ce qu’un centime. Néanmoins, pour tout envoi d’extraits de comptes par la Poste, les frais de port seront bien évidemment facturés.

Il faut par ailleurs dire que même si un compte épargne en ligne est entièrement gratuit, un montant minimum de dépôt peut être exigé dès que le compte est créé. Pour ouvrir un livret A, ce montant est fixé à 10 € dans toutes les banques en ligne, contre 15€ pour un LDDS, 30 € pour un LEP, 10 € pour un livret jeune, 300 € pour un CEL et 225 € pour un PEL. En ce qui concerne les super livrets, le dépôt minium est librement fixé puisque ces livrets ne sont pas régis par l’État. Son montant diffère alors d’une banque à un autre, mais peut être fixé à 0 € chez certains établissements.

Qu’en est-il du plafond de dépôt ?

Si les livrets déréglementés en ligne n’exigent aucun montant maximum pour les versements, cela n’est pas le cas avec ceux qui obéissent à des conditions régies par les pouvoirs publics. Le montant du plafond de dépôt varie d’un produit à l’autre :

  • Livret A : 22 950 €
  • LDDS : 12 000 €
  • LEP : 7 700 €
  • Livret jeune : 1 600 €
  • CEL : 15 300 €
  • PEL : 61 200 €
  Comment remplir une remise de chèque (bordereau) ?

Quels sont les avantages à souscrire un livret d’épargne en ligne ?

L’épargne en ligne présente plusieurs atouts non négligeables, voilà pourquoi les Français sont de plus en plus nombreux à privilégier ce genre de service.

Le premier réside sans doute dans le fait les livrets d’épargne souscrits auprès d’une banque dématérialisée sont quasiment gratuits. La raison est que ces établissements n’ont pas à gérer les coûts liés à la gestion d’agences physiques. Un autre atout majeur de ces produits en ligne est qu’ils affichent souvent un taux intéressant, surtout lorsqu’ils ne sont pas règlementés, alors qu’ils constituent un placement sans risques, c’est-à-dire avec garantie de capital. On peut ajouter à tout cela la simplicité et la rapidité de gestion de votre livret. L’ouverture du compte ainsi que la réalisation de vos opérations sur votre livret se font soit directement depuis le site de la banque, soit avec l’aide du service client. Tout peut se faire sans le moindre déplacement physique de votre part.

Enfin, en termes de fiabilité, les banques en ligne n’ont rien à envier aux établissements bancaires classiques. Pour cause, elles ont comme actionnaire de grands groupes et sont également soumises à de multiples autorités. Dans l’éventualité d’une faillite, votre épargne est protégée à hauteur de 100 000 € par la garantie sur les dépôts d’épargne.