Accueil Finance Comment faire fructifier 100 € ?

Comment faire fructifier 100 € ?

La question de l’épargne est au centre de toutes les questions. Aujourd’hui, lorsque l’on dispose de 100 euros à mettre de côté tous les mois, comment les faire fructifier ? Entre les diverses possibilités de placement, quelles sont les meilleures et les plus viables ? Entre le trading en Bourse, un placement sur Livret, un investissement dans l’immobilier, une assurance vie… Quelles actions peut-on mettre en place afin d’avoir un capital qui grossit chaque année ? Avec seulement 100 euros par mois, voici tous nos conseils de placement pour votre argent.

Épargner : pour qui, pour quoi ?

L’épargne fait partie des sujets d’actualité. Ce procédé consistant à mettre de côté un peu d’argent une fois que toutes les dépenses du mois sont faites reste l’une des préoccupations centrales de chaque foyer. Aujourd’hui, les Français épargnent pour leur retraite, pour l’éducation de leurs enfants, mais aussi pour leurs petits-enfants. Ils épargnent aussi en vue d’un potentiel investissement immobilier ou encore pour les achats “plaisir”, comme une nouvelle voiture.

A lire en complément : Comment souscrire au contrat de capitalisation luxembourgeois ?

Dès qu’un petit capital est réuni à la fin de chaque mois, il peut être intéressant de faire fructifier cet argent afin d’en recueillir plus tard les bénéfices. Que ce soit avec 50 euros par mois ou avec 100 euros par mois, comment peut-on aujourd’hui être sûr de choisir le bon placement ? La réponse dans notre article.

Investir 100 euros : comment faire ?

Au XXIe siècle, les moyens de placer de l’argent sont nombreux. Comment s’y retrouver ? Lorsque l’on investit une petite somme, le but est toujours de voir son argent fructifier, pour récupérer plus d’argent que ce qui a été placé. Gagner un surplus par rapport à la somme de l’investissement de départ est une satisfaction qui en plus vous apporte un confort de vie non négligeable.

A lire également : Actionnaires en Suisse : le rôle de conseil d'une société fiduciaire

Il existe plusieurs familles de placements, à capital garanti et à capital non garanti. Vous avez toujours le choix, mais sachez que s’il existe des risques, c’est essentiellement lorsque le capital n’est pas garanti, comme en Bourse, où tout est relatif.

Toutes les méthodes servant à faire fructifier l’argent ne sont pas destinées à tous les publics. Certains vont préférer la sécurité, d’autres vont se plaire au jeu du risque de la fluctuation. Afin de vous y retrouver dans toutes les solutions qui s’offrent à vous pour investir vos 100 euros de manière viable, nous faisons un petit tour d’horizon des diverses méthodes de placement, ainsi qu’un point sur leurs avantages et le risque pris.

Placer son argent en Bourse

Pour ceux qui aiment prendre des risques, le premier placement auquel il est intéressant de penser est la Bourse. Avec 100 euros, il est possible de maîtriser ce jeu et de faire fructifier son argent. Le principe de la Bourse est simple : vous vous improvisez trader et c’est parti ! Vous achetez, vous laissez le marché faire son œuvre, et vous pouvez décider de revendre lorsque le moment vous paraît opportun.

Investir 100 euros en Bourse ne vous rapportera pas les mêmes bénéfices qu’un investissement de 2 000 euros, bien sûr. Mais, pour commencer et apprendre à connaître les tenants et les aboutissants de la Bourse, autant commencer petit. La somme minimale couramment proposée par les traders en ligne est d’ailleurs de 100 euros. Si vous n’avez jamais investi en Bourse, il peut être intéressant de vous y mettre, notamment avec le Forex, un marché de devises convertibles.

Vous misez sur les taux de change en fonction de la conjoncture économique, et acheter et vendre des devises en fonction du cours de change. Si vous commencez avec 100 euros, sachez aussi que les frais de courtage sont peu élevés : idéal pour un petit investissement. 

Les avantages d’un investissement en Bourse

Les avantages d’un investissement en Bourse sont évidents : vous pouvez, si vous maîtrisez les opérations que vous effectuez, faire fructifier assez rapidement votre argent. Même en tant que novice, il est possible de se faire conseiller et d’apprendre en autodidacte à jouer en Bourse. 

Sur Internet, les solutions sont nombreuses pour commencer à boursicoter. Une fois que vous commencez à tenir les ficelles de ces jeux d’argent, la Bourse est un vrai plaisir auquel il est possible de s’adonner après les heures de travail. Vous êtes gagnant !

La Bourse et l’investissement financier comportent bien sûr des risques. Le premier est le risque de tout perdre et de ne pas revoir son argent. Cela fait quelque part partie du jeu, mais ce n’est pas une fatalité. En s’inscrivant à des forums et en analysant bien les marchés, il y a moyen de faire de votre placement en Bourse un placement gagnant. Il est d’ailleurs conseillé, au départ, d’investir de petites sommes. 100 euros est une somme raisonnable à investir lorsque l’on commence en Bourse, tout en restant réaliste.

Notre conseil : surveillez régulièrement les fluctuations du marché que vous avez choisi, afin de rester réactif si besoin. Avec le temps et l’expérience de trader, vous apprenez à gérer votre placement et à mieux comprendre la possibilité de rentabilité. Choisissez les marchés ou les sociétés qui vous parlent en tant qu’investisseur, tout en sachant qu’aucun capital n’est garanti en Bourse.

Investir dans le crowdfunding et l’investissement immobilier

Le crowdfunding immobilier, vous en avez entendu parler ? Ce type d’investissement consiste à placer son argent dans un projet immobilier que vous souhaitez financer. Avec 100 euros, il est tout à fait possible de placer votre investissement et de contribuer au financement d’un projet immobilier.

Le principe est simple : vous prêtez votre argent au promoteur immobilier , via des plateformes sécurisées en ligne. Le projet immobilier s’achève et peut devenir rentable très rapidement. Le risque réside dans la rentabilité réelle du projet immobilier. Le crowdfunding immobilier est donc un investissement et un placement qui demande une analyse de la situation et un certain flair.

L’argent est restitué à l’investisseur une fois le projet achevé, avec des intérêts qui peuvent atteindre les 12 % par an en fonction des projets proposés. En 3 ans en moyenne, vous récupérez votre argent avec une forme de plus-value. Parfait si vous ne savez pas quoi faire de votre somme de 100 euros.

Les avantages du crowdfunding immobilier

Les avantages du crowdfunding immobilier participatif sont avant tout de permettre à un projet immobilier de voir le jour. Avec un minimum de jugeote, il est possible de récupérer les bénéfices de ce genre de nouvel investissement à la mode. Soyez patient et vous n’avez plus qu’à attendre vos bénéfices après avoir consciencieusement choisi votre projet. Des plateformes en ligne telles que Fundimmo, Lymo ou encore Homunity permettent de faire le lien entre les promoteurs et les investisseurs particuliers.

Le risque principal du crowdfunding immobilier participatif est de voir les délais du projet s’allonger et de ne pas pouvoir compter sur la restitution rapide de votre somme d’argent augmentée des intérêts. Par ailleurs, il faut savoir que le crowdfunding immobilier participatif est soumis à une fiscalité assez lourde.

Le plan épargne retraite (PER)

Parmi les moyens d’épargner, si vous avez 100 euros à mettre de côté tous les mois, le Plan Épargne Retraite est aussi intéressant. Bien sûr, il s’adresse uniquement aux épargnants qui pensent déjà à leur retraite.

Il est intéressant, avec 100 euros ou plus, d’ouvrir ce type de contrat. Le PER se divise en plusieurs catégories. Vous avez le choix entre le PERP, le PERCO, le régime Préfon retraite ou encore les contrats Madelin. Le principe est simple : vous versez tous les mois une somme qui est bloquée jusqu’à ce que vous décidiez de la liquidation de vos droits retraite. L’argent est alors récupéré de plusieurs manières, selon vos préférences : capital, rente viagère…

Les avantages du PER

La Plan épargne retraite est un excellent moyen de prévoir, et de se rassurer quant à l’avenir. Vous mettez de côté tout en étant sûr de revoir cet argent au moment où vous en aurez besoin.

Tous ces dispositifs, créés en 2019, remplacent les dispositifs qui existaient jusqu’à présent. Vous avez la possibilité de centraliser vos plans et de gérer vos finances avec plus de clarté et de perspective. Dans les temps où la conjoncture économique est incertaine et où chacun se pose des questions légitimes sur sa retraite, les PER sont des moyens efficaces de prévoyance organisée. 

  Pourquoi investir dans une SCPI ?

L’argent est bloqué, ce qui signifie que vous n’avez pas accès aux fonds. Cette sécurité vous permet de bénéficier de vos fonds le moment venu.

Le plan d’épargne en actions (PEA)

Si vous souhaitez préparer votre retraite en versant dès maintenant 100 euros sur un contrat, vous pouvez aussi choisir le plan d’épargne en actions. Le PEA est un placement financier très intéressant au niveau du rendement et de la fiscalité. Le bonus : au bout de 8 ans, en versant 100 euros tous les mois, vous avez un complément de revenu, qui n’est pas imposable.

Les avantages du PEA

Le plan d’épargne en actions est avantageux dans le sens où la fiscalité n’est pas lourde. Si vous devez choisir entre un plan épargne retraite et un plan épargne en actions, ce sont les modalités de gain qui orienteront votre choix. En fonction de vos besoins et de vos attentes, vous faites votre choix en étant certain de bénéficier de vos gains de manière utile. Pour votre retraite, avez-vous pensé à vous engager sur un plan d’épargne en actions ?

Le livret d’épargne : le placement bancaire par excellence

Le livret d’épargne reste LE placement par excellence. Placement bancaire sans risque mais avec des intérêts peu élevés, le livret d’épargne est une solution très prisée par les Français. 

Lorsque l’on est épargnant, le livret bancaire reste le premier réflexe abordé. Et pour cause : cette solution permet de faire doucement fructifier son argent tout en profitant de la défiscalisation. En effet, les livrets bancaires sont entièrement défiscalisés. Votre épargne n’est pas bloquée (à moins de le demander) et l’ouverture et la fermeture d’un compte épargne sont gratuites.

Il est par ailleurs possible de cumuler plusieurs livrets et de faire des virements pour gérer vos comptes. Vous avez alors le choix entre le Livret A, le Livret de Développement Durable et Solidaire ou encore le LEP (Livret épargne populaire)

La première question à se poser lorsque l’on veut faire un placement de 100 euros, est bien sûr le rendement. Le rendement des livrets bancaires, comme vous le savez, n’est jamais très intéressant, mais il constitue une sécurité fixe, ce que l’on appelle une épargne de précaution, disponible à tout moment si besoin.

Les avantages des livrets d’épargne

Les livrets d’épargne sont réglementés et vous permettent d’avoir une réserve d’argent disponible en cas de besoin. Contrairement à d’autres solutions de placement, l’argent est disponible. Vous n’avez donc pas à attendre avant d’avoir un retour et vous n’avez pas à vous préoccuper en cas de besoin de fonds.

L’inconvénient majeur du livret bancaire est son rendement qui reste microscopique. Même s’il est bien courant qu’un livret A soit ouvert à la naissance d’un enfant, ce type de placement ne constitue pas un vrai capital. Par ailleurs, le placement est plafonné. Au-delà d’une certaine somme, il vous faudra choisir un autre moyen de placement.

Un livret A – et les livrets bancaires de manière générale – est en quelque sorte une manière de faire dormir l’argent, mais il existe des méthodes plus intéressantes et moins classiques pour faire fructifier son argent.

Investissement et placement : l’assurance vie

En France, le système de l’assurance vie est relativement répandu. Lorsqu’un contribuable gagne suffisamment d’argent, il va instinctivement se tourner vers l’épargne et notamment vers l’assurance-vie.  Si vous avez 100 euros à placer tous les mois, une assurance-vie est encore le meilleur placement pour lequel il faut opter quand on ne veut pas prendre trop de risques.

Le rendement (rentabilité) d’une assurance vie est nettement plus intéressant que lorsque vous optez pour un livret bancaire. Par ailleurs, l’argent qui fructifie constitue la collecte de fonds la plus importante chez les Français. Pratique, simple et organisé, ce système vous permet d’être assuré de faire fructifier tranquillement votre argent.

Vous optez pour un versement périodique et programmé ou entièrement libre. La méthode du versement libre et non programmé reste la plus fréquemment employée. Elle implique que vous versez sur votre compte assurance vie votre argent dès que vous êtes sûr que vous pouvez le faire. Si vous optez pour le versement régulier et programmé, il est important d’avoir suffisamment de fonds pour vous lancer dans cet engagement.

Un versement à l’ouverture du contrat d’assurance vie est généralement demandé pour constituer une somme de départ. les capacités de versement des épargnants en assurance vie varie en fonction des revenus. Il vous est possible de faire des versements de 50, 100 ou 200 euros par mois, en fonction de ce que vous souhaitez et de vos capacités.

Les avantages du placement en assurance vie

Avec l’assurance vie, vous êtes totalement maître de la manière dont vous gérez votre argent et le rendement est bien plus intéressant qu’avec un simple livret bancaire quelconque. Vous choisissez le montant de votre investissement et le rythme de versement qui vous convient.

Si vous avez des imprévus ou des impondérables, votre contrat d’assurance vie stipule que vous pouvez stopper les versements (même programmés) sans être inquiété du point de vue fiscal. À noter : les versements sur un contrat assurance vie sont aussi appelés primes ou cotisations.

Enfin, une assurance vie peut être souscrite pour vous-même et pour vos enfants. C’est de loin le placement préféré des Français, qui ont intégré des automatismes de placements précoces avec l’assurance vie. 

Investir dans les crypto-monnaies

Vous avez forcément entendu parler des crypto-monnaies telles que le Bitcoin ou l’Ethereum. Certaines actions ne valent que quelques centimes et sont à acheter pour qui a du flair. Quelques crypto-monnaies ont permis à des particuliers de faire fortune assez simplement, en tablant sur une fluctuation à la hausse.

Il existe de nombreuses cryptomonnaies et le Bitcoin n’est pas la seule cryptomonnaie à être attractive pour les investisseurs. Vous avez le choix avec le Cardano, le IOTA, l’Ethereum, le Bitcoin… Investissez votre capital dans une ou plusieurs cryptomonnaies et vous serez peut-être surpris de la tournure des choses.

Les avantages de l’investissement en cryptomonnaie

Avec 100 euros, les avantages à investir avec des cryptomonnaies sont intéressants. Certaines cryptomonnaies sont plus connues que d’autres et méritent d’y investir 100 euros, sans trop de risque de voir s’effondrer le cours virtuel de la crypto-monnaie en question. De même qu’avec la Bourse, avec l’expérience et en apprenant à connaître le comportement des flux, il est possible de faire fructifier de manière régulière un petit pécule.

Le risque le plus important avec les cryptomonnaies est le caractère imprévisible de la fluctuation, tout comme en Bourse. Notre conseil est de commencer petit, afin de voir comment le marché de ces monnaies se comporte. 

Investir dans les SICAV et les FCP

Le système des SICAV et les FCP (Société d’investissement à capital variable et Fonds communs de placement) est un excellent moyen d’investir si vous ne savez pas comment utiliser vos 100 euros. Une SICAV émet des actions selon les souscriptions qu’elle reçoit. Vous avez alors accès à des portefeuilles d’actions très diversifiés.

Les SICAV se divisent en plusieurs catégories : les SICAV actions, les SICAV obligataires, les SICAV monétaires, les SICAV à gestion alternative et les SICAV à formule. Vous avez donc la possibilité d’acheter des titres et de les revendre. Pour tout particulier cherchant à se constituer un portefeuille diversifié, voilà une excellente idée d’investissement, notamment dans le secteur de la culture.

Les FCP, eux, ont le même fonctionnement que les SICAV mais n’ont pas le même statut juridique, ce qui a des conséquences sur les droits que vous avez en tant qu’investisseur. Avec les FCP, vous n’êtes pas actionnaire, alors que vous l’êtes avec les SICAV.

Les avantages des SICAV et des FCP

Avec quelques dizaines d’euros, vous pouvez investir dans les SICAV, ce qui est l’un des grands avantages de ce système. La gestion de vos investissements est peu prenante, car la SICAV gère tout à votre place. 

L’inconvénient des SICAV se situe peut-être sur la fiscalité qui en dépend. Cela dit, dans certaines conditions, il est possible d’intégrer vos titres à votre PEA. Ceci signifie que seuls les prélèvements sociaux seront mis en place et non l’impôt sur le revenu sur les intérêts perçus.

Les autres moyens à envisager pour placer 100 euros 

Nous vous avons présenté les moyens les plus courants de faire un placement. Il en existe bien sûr d’autres, comme :

  • Le Plan épargne Logement
  • Le prêt entre particuliers
  • L’épargne salariale

Ces moyens d’épargner ont eux aussi leurs spécificités et sont ouverts à tous en fonction de votre statut, de votre capacité de versement et de vos souhaits pour l’avenir.

Comment choisir son placement ?

L’argent est l’un des moteurs de notre société et il convient d’en faire bon usage. Avez-vous fait votre choix ? Trading, Assurance vie, Livret bancaire, PER, PEA, crowdfunding… Vous avez l’embarras du choix pour investir et placer vos 100 euros tous les mois.

Si l’argent reste encore l’un des grands tabous de la société française, de fait, les Français épargnent afin d’assurer les arrières et les coups durs. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix de placement en fonction de votre goût du risque, de votre capacité de versement et de vos souhaits de rendement. 

Les risques sont plus ou moins avérés selon votre choix de placement. Il conviendra de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans un placement. Est-il possible d’honorer un versement régulier ? Le rendement que je souhaite est-il possible avec le placement choisi ? Pesez le tout dans la balance bénéfices-risques et le tour est joué. N’hésitez pas à vous faire conseiller afin que tout cela soit plus clair pour vous. Les banques proposent du conseil par rapport à vos finances et des courtiers peuvent aussi vous aiguiller.

Investir peut être une vraie passion et un jeu qu’il convient de gérer au mieux, en étant plus ou moins certain des gains promis en retour. Aujourd’hui, n’oubliez pas que si 100 euros sont mis de côté sans intérêt, ils ne peuvent fructifier : vous avez donc tout intérêt à faire fructifier cet argent ! Votre âge, vos revenus et vos priorités sont des critères essentiels qui déterminent de manière logique votre choix de placement.