Accueil Business Comment devenir auto-entrepreneur ?
Une femme qui étudie

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Créer sa propre entreprise, avoir ses propres employés, faire connaître son business à grande échelle, est le rêve de tout auto-entrepreneur. Ce statut offre plusieurs avantages notamment, le libre-arbitre d’exercer une deuxième activité.

Il s’agit d’un projet de vie, un plan parfaitement défini qui requiert tout de même des formalités importantes et le respect de certaines procédures. Outre le choix de l’impôt sur le revenu qui peut être classique ou libératoire, il est important de maîtriser la procédure à suivre pour devenir un auto-entrepreneur.

A lire aussi : Salle de réunion à Paris : comment trouver la salle idéale ?

Déclarer l’auto-entreprise en ligne

La création d’une entreprise ne s’improvise pas. Le parcours entrepreneur est parsemé d’embûches. Tout auto-entrepreneur digne de ce nom doit impérativement respecter une démarche fiscale et sociale, signe de son engagement et de sa bonne foi. De prime abord, le candidat en quête de ce titre, doit préalablement avoir mis sur pied un projet, un produit ou un service constituant le centre d’activités de l’auto-entreprise en germination.

La première étape du parcours entrepreneur est la déclaration fiscale de l’entreprise. En effet, pour qu’une entreprise soit reconnue par la société, elle doit préalablement être déclarée auprès d’un organisme dédié. Pour cela, il faut à priori constituer le dossier de la micro-entreprise pour ensuite la faire enregistrer chez les instances fiscales et sociales. La constitution de ce dossier nécessite la présentation de plusieurs informations telles que :

A lire également : Comment calculer un compte d'exploitation ?

  Comment savoir si mon numéro de Siret est toujours valable ?

–           L’identité du responsable de la micro-entreprise,

–           L’adresse ou la localisation géographique,

–           Le type d’activité choisie,

–           Le justificatif de domicile

–           La déclaration attestant une non-condamnation.

devenir auto entrepreneur

Domicilier l’auto-entreprise

Autre élément important : la situation géographique. Nul ne peut devenir auto-entrepreneur sans avoir au préalable un lieu où exercer. Selon la loi, le plan de localisation est indispensable pour la déclaration fiscale d’une auto-entreprise. Celle-ci se distingue en principe, de la déclaration du lieu où l’activité est exercée et peut avoir différentes formes à l’instar de :

  • La domiciliation à domicile (ici, l’auto-entrepreneur utilise son domicile comme lieu de travail),
  • La société de domiciliation (cette alternative permet à l’auto-entrepreneur de faire un gain d’argent et de temps)
  • Le centre des affaires ou la pépinière d’entreprise (cette option donne droit à une location de bureaux au plus juste prix ainsi qu’un suivi personnalisé pour chaque prestation).

Immatriculation de la micro-entreprise

La création d’une micro-entreprise exempte l’auto-entrepreneur des frais d’immatriculation. C’est une étape obligatoire pour toute personne qui possède une société individuelle. C’est à l’auto-entrepreneur que revient la gestion des formalités liées à l’immatriculation de son entreprise. Plusieurs organismes sont mis en place pour faciliter cette procédure. Cela dépend néanmoins du secteur d’activité de ladite entreprise :

  • Pour les entreprises artisanales : le dépôt du dossier d’immatriculation se faire au Répertoire des Métiers,
  • Pour les entreprises commerciales : le dépôt du dossier d’immatriculation s’effectue au Registre de Commerce et des Sociétés.

En définitive devenir auto-entrepreneur nécessite le respect de plusieurs étapes, qui aboutiront à l’obtention de tous les documents nécessaires (certificat d’inscription au REE, N° de Siret et code APE, affiliation au régime dédié au statut de micro-entrepreneur, extrait K-bis et affiliation à la Sécurité Sociale des personnes indépendantes) à l’existence et au développement de son affaire.