Accueil Immo 6 conseils pour réussir dans l’immobilier et devenir marchand de bien

6 conseils pour réussir dans l’immobilier et devenir marchand de bien

Vous souhaitez réussir dans l’immobilier et devenir marchand de biens ? Pour réaliser régulièrement de bonnes opérations, vous devez impérativement mettre en place les stratégies gagnantes. Il est par conséquent nécessaire que vous ayez une bonne connaissance du marché ainsi que des domaines comme les assurances et la fiscalité. Découvrez les astuces et conseils des professionnels pour devenir un as dans l’immobilier.

Se faire accompagner pour réussir dans l’immobilier

Aucun diplôme n’est exigé pour devenir marchand de biens. Néanmoins, il est indispensable d’avoir certaines qualités et connaissances pour exercer ce métier. Vous devez non seulement avoir le goût du commerce, mais vous devez également maîtriser les notions de fiscalité. Il est également important que vous ayez une bonne connaissance du marché de l’immobilier.

A lire aussi : Comment devenir agent immobilier ?

Lire les documents et regarder des vidéos vous permettront notamment de comprendre le secteur. Cependant, la théorie ne peut en aucun cas rivaliser avec la pratique. Faire votre chemin seul dans la pratique ne vous garantit pas que vous allez rapidement réussir dans l’immobilier. Pour accélérer votre progression dans le milieu et devenir un professionnel réputé dans les plus brefs délais, vous devez en effet vous faire accompagner.

Intégrer un club d’investisseurs comme Le Cercle MDB représente l’un des meilleurs moyens d’acquérir au plus vite les compétences indispensables pour réussir dans l’immobilier. Faire partie d’une communauté de marchands de biens professionnels vous permet en effet de profiter des valeurs et astuces partagées par des experts expérimentés.

A lire aussi : VEFA : quels travaux l'acquéreur peut-il faire lui-même ?

Un club vous permet d’apprendre des erreurs des autres pour mieux investir. Il représente un canal qui vous tiendra toujours informé des tendances, des nouvelles normes, des meilleures offres du marché, etc. De plus, ce regroupement vous permettra de créer un réseau de partenaire en affaires. Vous pourrez ainsi maximiser vos chances, partager les charges, réduire les risques et mieux diversifier vos investissements avec des professionnels partageant les mêmes valeurs que vous.

marchand de bien

Déterminer le type de bien à acquérir et le bon moment pour investir

Le marchand de biens peut investir aussi bien dans l’ancien que dans le neuf. Il peut acheter des appartements, maisons, studios, parkings, locaux de commerces, villas, mobil homes et bien plus encore. Il doit cependant prendre en compte son profil d’investisseur afin de choisir le type de bien qui lui convient.

  Avantages et inconvénients de la SCI

C’est pourquoi avant tout investissement, vous devez analyser vos sources de revenus, votre situation actuelle et votre capacité d’endettement. Analysez également les risques relatifs à l’acquisition de chaque type de biens. Parmi ces derniers, l’immobilier ancien présente de nombreux avantages et permet généralement de faire de bonnes affaires. Pour tirer le meilleur de ce type de logement, vérifiez l’existence ou non de litige ou d’autres problèmes attenants à sa vente. Assurez-vous également qu’il ne nécessite pas beaucoup de travaux de rénovation, car cela peut vous revenir plus cher que prévu et ainsi réduire la rentabilité de votre projet.

Par conséquent, vous ne devez absolument pas vous précipiter pour acheter un bien qui vous plaît. Prenez le temps d’effectuer les recherches et analyses nécessaires. Acquérir votre immobilier directement auprès de particuliers peut par exemple se révéler plus avantageux. La rentabilité de l’achat peut considérablement accroître lorsque ceux-ci souhaitent vendre urgemment leur bien pour certaines raisons. Et pour cause, les prix proposés dans ces cas sont généralement très intéressants.

Par ailleurs, ces coûts baissent énormément en temps de crise. Il est vrai que de nombreux investisseurs s’abstiennent d’acquérir des logements pendant les périodes critiques. Il est pourtant recommandé de profiter de la chute des prix pour acheter à moindre coût des biens à fort potentiel sur le marché.

Savoir dénicher les biens immobiliers à fort potentiel

Il s’agit des biens recherchés sur le marché et qui répondent convenablement aux besoins des potentiels acheteurs. Il est néanmoins nécessaire de bien choisir leur emplacement pour réaliser un bon investissement. Vous aurez en effet du mal à réaliser une bonne affaire avec un logement situé dans un cadre qui ne répond pas aux attentes de sa cible. C’est pourquoi il est capital que vous réalisiez une étude du marché pour analyser la demande dans la région de votre choix, les commodités, infrastructures et populations présentes.

Pour maximiser votre rentabilité, investissez dans les logements bien situés. Privilégiez les emplacements à proximité des commodités (transport, hôpitaux, écoles, universités…) et où le taux de chômage reste faible. De même, préférez les localités dans lesquelles la population est majoritairement jeune. La demande en matière d’acquisition de biens représente par ailleurs un moyen permettant de déterminer les zones qui ont du potentiel.

  Syndic en ligne : quels sont les avantages ?

Après avoir choisi la localité, privilégiez les biens qui répondent aux besoins des personnes qui souhaitent y habiter. Vous pouvez les rechercher sur internet, sur les sites d’annonces de particuliers, sur les sites d’agence immobilière ou encore dans les journaux. Cette recherche peut se révéler fastidieuse pour des résultats qui ne sont pas toujours intéressants. C’est là qu’un club d’investisseurs trouve encore une fois toute son importance. Tel un réseau d’apporteurs d’affaires, il vous permet d’être au courant de la primeur des meilleures offres du marché pour réaliser des investissements rentables sans perdre du temps.

Respecter les obligations, choisir le bon régime juridique et établir un bilan prévisionnel

En tant que commerçant, vous êtes soumis à certaines obligations que vous devez respecter afin d’avoir un dossier impeccable. Vous devrez vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés. Par ailleurs, vous devrez également tenir des comptes annuels et souscrire une assurance civile professionnelle. Enfin, vous devrez régulièrement vous acquitter de l’impôt dans les délais impartis.

Plusieurs formes juridiques conviennent aux activités du marchand de biens. Il s’agit des Sociétés Commerciales et de l’Entreprise individuelle (EI). Vous pouvez opter pour l’un d’eux même si vous exercez seul (SASU ou EURL) ou avec des associés (SAS ou SARL). De plus, les formes juridiques Régime d’autoentrepreneur et Société Civile immobilière (SCI) sont inaccessibles aux marchands de biens. Notez toutefois que créer une entreprise individuelle comprend plus de risques. Et pour cause, ces derniers ne sont pas partagés et cela peut engendrer dans certains cas des dettes à titre personnel.

Il est par ailleurs important que vous établissiez dès le départ un bilan prévisionnel solide. Celui-ci représente un outil de gestion efficace qui vous permet d’avoir une vision claire des éléments tels que le budget, la rentabilité, le niveau d’endettement et le plan de financement. Il sert également de repère servant à mieux encadrer les dépenses, à anticiper les difficultés et à vérifier la conformité des actions menées au plan préétabli.

choix régime juridique

Mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un financement au plus vite

De façon générale, la plupart des banques exigent de la part des marchands, une mise de départ à hauteur de 15 voire 25% du prix d’acquisition du bien. Il est donc important que vous disposiez d’un capital de départ solide pour démarrer vos activités. Une astuce utilisée par certains marchands consiste à acquérir un premier bien et le revendre en nom propre pour ensuite se servir de la plus-value comme contribution au financement d’un autre bien. Elle vous permet également de toucher du doigt ce qu’implique cette activité et de savoir si le métier est fait pour vous.

  Trégunc : le point sur le marché immobilier

Vous pouvez par ailleurs éviter de communiquer aux banquiers votre intention de revendre le bien pour lequel vous demandez un financement. Selon la solidité de votre dossier et votre profil, la banque peut vous exiger un apport. Il existe toutefois des moyens de baisser considérablement celui-ci et même de faire financer entièrement l’acquisition sans aucune contribution de votre part.

Redorez l’image des biens acquis

La question ne se pose généralement pas lorsque les biens sont neufs. Cependant, lorsqu’il s’agit plutôt d’un logement ancien, il est souhaitable que vous effectuiez les travaux nécessaires pour redorer son image et ainsi augmenter sa valeur. Les clients peuvent en effet hésiter à acheter un logement se trouvant dans un état peu attrayant. S’ils doivent l’acquérir, ils estiment qu’il leur faudra réaliser de grands travaux pour le peaufiner et proposer des prix bas.

En revanche, valoriser votre bien en l’aménageant et en la rénovant au goût du jour vous permet de le vendre nettement plus cher et d’obtenir une bonne plus-value. Si vous ne souhaitez pas effectuer vous-même les travaux, mettez en place un réseau d’entreprises de rénovation. Celles-ci pourront établir le devis des opérations de réfections nécessaires et permettre ainsi aux potentiels acheteurs de mieux évaluer le coût total d’acquisition du bien. Cela permet également à ces derniers de réaliser les travaux de rénovation de façon plus personnalisée. Ce sont là les grands conseils que vous devez mettre en pratique pour réussir dans l’immobilier et devenir un marchand de bien accompli.

Vous pouvez lire également : avantages et inconvénients de la SCI