Accueil Actu Comment calculer les indemnités de départ à la retraite ?

Comment calculer les indemnités de départ à la retraite ?

L’ allocation de fin de carrière (SFI) est un avantage qui consiste à verser le capital de l’employé au moment de la retraite. Regardons leur méthode de calcul et les différents paramètres à considérer, divisant leur calcul en trois étapes.

**

A lire en complément : Les différents types de crédits professionnels

Qu’ est-ce qu’une allocation de fin de carrière ?

Le Cadre comptable international (IFRS) exige que les prestations postérieures à l’emploi soient comptabilisées. Les normes françaises (PCG) recommandent leur comptabilité sans être formellement obligatoire, en l’absence d’informations comptables, elles devraient être communiquées en annexe.

Pour expliquer comment l’indemnité de fin de carrière est calculée, prenons un exemple concret. Dans ce cas, un accord accorde à un employé, âgé de 50 ans, une rémunération à la fin de sa carrière correspondant à 4 mois de salaire. Cet employé est entré dans l’entreprise à l’âge de 35 ans et reçoit un salaire mensuel de 5 000€. Votre âge de retraite est 60 ans.

A lire également : Comment se constituer un capital ?

Étape 1 : Calculer le montant du déboursement futur

Dans le cas de la responsabilité, la première étape du raisonnement est envisager l’évaluation des décaissements futurs à effectuer lorsque l’employé prendra sa retraite. Pour cela, différentes données et hypothèses devrait être pris en compte :

  • La convention déterminant les droits du salarié : 4 mois de salaire
  • Montant de la rémunération du salarié : 5000 euros par mois
  • Taux de sécurité sociale applicable : 50%
  • L’hypothèse d’augmentation annuelle des salaires de l’entreprise : 3% dans la mesure où l’allocation sera calculé sur la base du salaire au moment de la retraite.
  Quel permis pour conduire un quad ?

Montant estimatif des décaissements futurs (SFI) = 5000 x 4 mois x (1 3%) 10 x 1,5 = 40,317

Ce montant de 40 317 représente la meilleure estimation des passifs à verser au départ de l’employé .

Découvrir >> Provisions pour immobilisations

Étape 2 : Estimer la valeur actuelle probable des décaissements futurs (VAP)

Le déboursement de la SFI n’est pas immédiat car il n’aura lieu que dans les 10 ans, et il n’est pas vrai dans la mesure où la responsabilité n’est exigible que si l’employé est présent dans l’entreprise au moment de la retraite. Pour incorporer ces paramètres dans l’évaluation de la provision, trois hypothèses actuarielles devraient être utilisées :

  • Le taux d’actualisation pour tenir compte de l’effet du temps : 4 % (en pratique, il s’agit d’une référence à un taux obligataire)
  • Mortalité par un graphique de mortalité qui se lit comme suit :

À la naissance, il y a 100 000 personnes, 92736 restent à 50 ans. La probabilité d’atteindre 50 ans pour un nouveau-né est donc de 92736/100 000 = 92,736%. À 60 ans, sur une population de 100 000 habitants, il y a 85538. On peut déterminer que la probabilité d’atteindre 60 ans sachant que l’on a 50 ans faisant le rapport de 85538/92736 = 92,24%

  • Le chiffre d’affaires correspondant aux données spécifiques à l’entreprise estimé dans notre exemple à 2% par an sur la population concernée.

VAP = 40 317 x (1 -2%) 10x (85538/92736) x 1/ (1,04) 10 = 20,527

Pour plus d’informations dans les rapports financiers IFRS, découvrez les éléments essentiels de la formation aux IFRS.

Étape 3 : Calcul du montant de la provision

L’ obligation prévue au titre des prestations (DPB) est calculée. Ce sont les droits acquis antérieurement du plan.Il est obtenu à partir de la formule suivante : PBO = VAP x (âge actuel)

  Comment consulter mes comptes Banque Casino ?

Nous avons donc PBO = 20 527 x (15/25) = 12 316

Le montant du crédit ouvert s’élève à 12 316, le prochain formule :

Provision = (15 /25) x 5000 x 4 x (1 3 %) 10 x 1,5 x (1 -2 %) 10 x (85538/92736) x 1/ (1,04) 10 = 12 316

En conclusion, en utilisant la formule, nous nous rendons compte que la prestation de prestations augmente chaque année, en l’absence de changements dans les hypothèses, par deux mécanismes :

  • L’ outupdate. Le ratio d’escompte passera de 10 à 9 en N 1 (effet de la rétrogradation) et la VAP augmentera avec le passage
  • du temps droits des grands-parents (coût des services rendus). Le DPB sera augmenté avec les droits acquis au cours de l’année N 1:16 /25, c’est-à-dire ( 1/25).

L’ allocation de carrière sera progressivement versée à la SFI à la fin de 10 ans, avec des facteurs de probabilité (roulement et mortalité) de 10 ans à 100 %.