Accueil Banque Le découvert bancaire : comment l’éviter ?

Le découvert bancaire : comment l’éviter ?

Dans certaines situations passagères, avoir une autorisation de découvert bancaire peut vous sauver la mise. Si avoir recours à cet avantage devient une habitude, il faut absolument trouver la bonne solution pour s’en sortir.

Comprendre le découvert bancaire pour l’éviter

Être à découvert peut arriver à tout le monde occasionnellement à cause de situations accidentelles diverses. Dans ce contexte, le découvert bancaire autorisé ne pose pas de réel problème. Là où il y a un hic, c’est quand le découvert bancaire se répète plusieurs fois en un seul mois et pendant des mois durant.

A lire en complément : E-commerce : la carte de crédit est la solution la plus pratique

Il ne faut pas oublier que l’utilisation du découvert bancaire n’est pas gratuite, il y a des frais à payer. Ce qui alourdit davantage vos charges. Par ailleurs, dépassé le délai de 90 jours, le découvert bancaire se transforme en crédit à la consommation. La meilleure façon d’éviter d’être toujours au rouge, c’est de ne pas se le permettre.

Si ne pas souscrire ou résilier un contrat avec autorisation de découvert bancaire s’avère être trop drastique, il convient alors d’utiliser ce système à bon escient. Il est également possible d’explorer d’autres pistes de financement plus souples comme le microcrédit rapide.

  Comment déposer un chèque dans une banque en ligne ?

A lire également : Comment consulter mes comptes SmartPay by Sogexia ?

Faire un bilan pour mieux gérer son budget

Les causes d’un découvert bancaire répétitif doivent être mises en évidence pour y remédier. Le déséquilibre financier s’installe quand les revenus ne parviennent pas à couvrir les charges et les dépenses. La cause de cette situation cyclique peut être les mensualités de vos crédits bancaires, les différentes factures à payer mensuellement, les différents frais liés au transport…bref vos charges incompressibles.

Outre les charges fixes, il est également essentiel d’identifier les éventuels imprévus qui ont fait que vous ayez à utiliser le découvert bancaire. En même temps, il ne faut pas hésiter à utiliser les différentes applications de gestion de budget. Grâce à ce bilan et les sources du problème révélées, vous allez pouvoir envisager plusieurs solutions, dont sûrement le micro crédit en ligne, la renégociation de taux de crédits ou le rachat de crédit.

Le micro crédit comme voie de recours contre le découvert bancaire

Le micro crédit se présente comme étant la solution idéale pour éviter la situation de découvert. Avec le mini crédit, le client demande une petite somme d’argent n’occasionnant qu’un petit frais. Par ailleurs, le microcrédit rapide peut être versé en 24 heures sans demande de justification et sans avoir à se déplacer.

Le micro crédit se souscrit en ligne et engage le souscripteur pendant une durée de 3, 4 ou 6 mois. Vu que la somme empruntée n’est pas très élevée, le remboursement ne constitue pas de charge insupportable pour le budget du client. Imaginons que vous avez besoin de 300 euros pour éviter un découvert bancaire, en optant pour un microcrédit rapide, le coût total du crédit sera de 9 euros sur une durée de 3 mois pour un paiement de 103 euros/mois.

  Comment consulter mes comptes La Banque Postale ?

Revoir vos différentes charges pour ne plus être à découvert

Avec une meilleure gestion du budget, quitte à serrer un peu la ceinture, la situation de découvert peut être évitée. Le changement de mode de vie a évidemment des limites. Dans ce cas, il faut penser aux solutions suivantes.

Revoir les modalités de vos prêts bancaires

Les mensualités trop lourdes essoufflent votre budget mensuel. Vous avez deux voies de recours pour y remédier : rallonger la durée du contrat, négocier une baisse du taux des prêts. Dans le cas où vous avez plusieurs crédits en cours, il est envisageable de les regrouper afin de les faire racheter. A noter que la banque et le micro crédit en ligne sont les plus compétitifs en tout point.

Faire un tour chez les concurrents

Que ce soit pour les taux bancaires ou pour les différents abonnements, il est toujours possible de faire jouer la concurrence. Les fournisseurs traditionnels d’énergie, d’accès internet et de forfaits téléphoniques ont également des concurrents si négocier des décalages ou des échelonnements de paiement de facture ne suffit pas.