Découvrez le compte épargne logement, ses conditions et durées.

by

Plus de 15 millions de Français détenaient un Plan d’épargne-logement (PEL) fin 2017, pour un encours total de 270 milliards d’euros . C’est plus que Livret A à la même date : son encours s’élevait à 257 milliards d’euros. Nous pouvons voir que le Plan d’épargne-logement est un investissement attrayant aux yeux des Français. Mais des changements importants l’ont affecté en 2018. Alors, est-il toujours intéressant d’ouvrir un PEL ?

Qu’ est-ce que le Régime d’épargne-logement (PEL) ?

Le Régime d’épargne-logement (PEL) est un compte bancaire qui vous permet d’épargner jusqu’à 15 ans, tout en bénéficiant d’un taux d’intérêt préférentiel lorsque vous contractez un prêt immobilier auprès d’une banque.

A lire également : Crédit à la consommation : la liste des pièces justificatives

Avec un PEL, vos économies sont bloquées. Autrement dit, vous ne pouvez pas faire des retraits librement, vous acceptez de laisser vos fonds pendant la durée de vie du livret. En plaçant votre argent de cette façon, vous obtenez des intérêts et vous pouvez obtenir un prêt immobilier à un taux prédéterminé.

Ainsi, il s’agit plutôt d’un produit d’épargne utilisé par les personnes qui ont des projetsd’investissement immobilier .

A lire aussi : Comment faire une demande de prêt à la consommation ?

Comment fonctionne un régime d’épargne-logement (PEL) ?

Comment ouvrir un PEL ?

N’ importe qui, adulte ou mineur, peut ouvrir un régime d’épargne-logement. Elle ne peut en posséder qu’un. Pour ouvrir un PEL , vous devez signer un contrat avec une banque et payer 225€ lors de l’ouverture du plan.

Paiements de votre régime d’épargne-logement

Chaque année, vous devez verser au moins 540€ à votre PEL. Cela correspond à 45€ par mois, 135€ par trimestre ou 270€ par semestre. Vous pouvez également effectuer des paiements supplémentaires. Enfin, vous ne pouvez pas dépasser le plafond du Plan d’épargne-logement , fixé à 61 200€. Cela ne peut être dépassé qu’en capitalisant vos intérêts.

Combien de temps votre PEL peut-il rester ouvert ?

Lorsque vous ouvrez une épargne résidentielle Plan, vous devez vouloir bloquer votre épargne pendant au moins 4 ans . En effet, c’est le temps minimum pour pouvoir effectuer des retraits sans perdre vos avantages.

  La reprise d’activité avec le crédit professionnel

Vous pouvez conserver votre PEL pendant 10 ans . Après ce délai, vous ne pourrez plus effectuer de paiements, mais votre Régime d’épargne-logement continuera de gagner des intérêts pendant 5 ans. S’il a été ouvert le 1er mars 2011 ou après cette date, il deviendra automatiquement un livre d’épargne après 15 ans, avec un taux de rémunération fixé par votre banque.

Chaque année, votre PEL est automatiquement prolongé jusqu’ à sa fin, sauf si vous en décidez autrement. Votre banque vous informe de la date d’expiration chaque année, soit un mois avant la date anniversaire du Régime d’épargne-logement.

Les taux d’intérêt de votre PEL

Le taux de rémunération de votre PEL est fixé au moment de son ouverture. En effet, elle varie selon les années et la date d’ouverture fait donc une réelle différence. Ce qui suit est un résumé des taux actuels :

  • 2,5 % par an pour les PEL ouverts entre août 2003 et janvier 2015
  • 2 % par an pour les PEL ouverts entre février 2015 et janvier 2016
  • 1,5 % par an pour les PEL ouverts entre février 2016 et juillet 2016
  • 1

  •  % par an pour les PEL ouverts depuis le 1er août 2016

Les intérêts sont capitalisables . Ainsi, jusqu’au 31 décembre de chaque année, ils sont ajoutés au capital déjà épargné et ils commencent à générer des intérêts supplémentaires. Enfin, dernier point important concernant les intérêts, la rémunération est garantie pendant toute la durée du régime d’épargne-logement.

Obtenez un prêt avec votre Régime d’épargne-logement

Vous pouvez utiliser votre PEL pour obtenir un prêt immobilier à un taux prédéterminé, sous réserve de certaines conditions. Ce taux dépend de la date à laquelle vous avez ouvert votre régime d’épargne-logement.

Le PEL vous permet également de transférer vos droits à un membre de votre famille . Le demandeur doit déjà avoir un PEL ouvert depuis au moins 3 ans. La réciprocité est également vraie : un membre de votre famille peut vous céder ses droits. De cette façon, vous pouvez combiner vos droits de prêt avec les vôtres pour débloquer une plus grande quantité d’emprunt.

Fermeture de votre PEL

Tout retrait de votre régime d’épargne-logement déclenche directement sa fermeture. Il n’est donc pas possible d’en retirer une partie de temps à autre. Vous êtes censé investir votre argent pendant au moins 4 ans si vous voulez bénéficier des avantages de ce produit d’épargne. En effet, si vous fermez après 4 ans , il n’y a pas de pénalités.

  Commment fonctionne un prêt travaux ?

D’ autres scénarios sont les suivants :

  • Si vous faites un retrait avant deux ans, votre intérêt est recalculé au taux CEL (Compte d’épargne-logement) en vigueur à la date de clôture. Vous perdez vos droits sur un prêt immobilier.
  • Si vous faites un retrait entre 2 et 3 ans, vous conservez l’avantage du taux de rémunération du PEL, mais vous perdez tout de même vos droits à un prêt immobilier.
  • Si vous effectuez un retrait entre 3 et 4 ans, vos droits à un prêt sont ceux acquis le 3ème anniversaire.

Ce qui a changé au Régime d’épargne-logement (PEL) ouvert depuis 2018

En 2018, des changements importants ont pris effet sur le PEL, ce qui a considérablement modifié l’attrait de cet investissement financier . Il n’y a eu aucun changement en termes de conditions d’ouverture, de paiements ou de plafond. Le taux d’intérêt, qui est fixé à 1% depuis 2016, n’a pas non plus été modifié. Il s’agit plutôt de la fiscalité et de la prime de l’État que nous devons examiner.

Point important  : les nouvelles mesures ne s’appliquent qu’aux régimes d’épargne-logement ouverts après cette date. Si votre PEL a été ouvert avant le 1er janvier 2018, il bénéficie toujours du régime fiscal précédent.

Fiscalité

point de vue fiscal, le PEL est nettement moins attrayant depuis 2018 D’un . Avec la baisse du taux d’intérêt en 2016, il offrait déjà un faible rendement, mais l’impôt est venu à aggraver la situation.

En effet, les intérêts du Régime d’épargne-logement sont maintenant assujettis à un impôt forfaitaire unique de 30 % sur paiement. Ce taux se répartit comme suit : 12,80 % pour l’impôt sur le revenu et 17,20 % pour les prélèvements sociaux.

Vous devez également déclarer le montant de vos intérêts dans votre déclaration de revenus. Vous pouvez choisir de réajuster la part de l’impôt sur le revenu qui constitue l’impôt forfaitaire : vous pouvez opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu . Dans ce cas, l’impôt sur le revenu dû pourrait être inférieur ou supérieur au montant forfaitaire de 12,80 % que vous avez payé lorsque vous avez payé des intérêts. Vous devrez soit payer un supplément d’impôt, soit recevoir un remboursement de la part de l’administration fiscale.

n’y a donc plus d’ exonération d’impôt sur le revenu sur le Il PEL, comme c’était le cas auparavant. Avant la réforme, les PEL ouverts pour une période de 12 ans ou moins étaient exonérés de l’impôt sur le revenu, mais assujettis à l’ prélèvements sociaux.

  Qu'est-ce que le regroupement de crédit ?

La prime de l’État

Avec la réforme de 2018, c’est aussi la fin de la prime de l’Etat .

Pour les PEL souscrits avant le 1er janvier 2018, vous pouvez obtenir une prime d’État sous certaines conditions. Le montant de cette prime peut aller jusqu’à 1 525€ . Pour l’obtenir, il est nécessaire de ne pas fermer le PEL pendant 4 ans.

Donc, l’ouverture d’un PEL en vaut-il toujours la peine ?

Avec un taux d’intérêt de 1%, le rendement du PEL a quelque chose à vous de penser. En effet, ce n’est pas avec 1% que vous serez en mesure de vous attendre à réaliser des gains significatifs. Donc, si vous êtes à la recherche d’un bon rendement, le Régime d’épargne-logement n’est pas l’investissement qui vous convient.

Vous pouvez penser que le PEL est plus attrayant que le livret A ou Livret Développement Durable et Solidaire, dont les taux d’intérêt sont de 0,75 %. En fait, ce n’est pas le cas. En effet, dans le cadre du PEL, les intérêts sont assujettis à taxe, ce qui n’est pas le cas pour les intérêts sur les livrets.

Si vous faites le décompte, sauf si vous n’êtes pas soumis à l’impôt sur le revenu, le rendement net des impôts et prélèvements sociaux du PEL est donc inférieur à celui du livret A : il est de 0,70 % (1 % moins l’impôt forfaitaire de 30 %). Étant donné que cet investissement est moins liquide que les livres d’épargne, il est clair que ce n’est pas une transaction intéressante si vous cherchez juste un rendement.

Cependant, le Régime d’épargne-logement a un intérêt majeur : il bloque le taux d’intérêt auquel vous pouvez emprunter . Ainsi, quatre ans après son ouverture, vous pourrez contracter un prêt immobilier à taux fixe lors de l’ouverture du PEL. Pour les PEL ouverts après le 1er août 2016, ce taux est gelé à 2,20 %. Compte tenu des taux actuels du marché, ce n’est pas intéressant parce qu’ils sont encore plus bas. Mais dans quelques années, si les taux d’intérêt sur les prêts immobiliers augmentent, le PEL pourrait redevenir un produit d’épargne attrayant. Des affaires à suivre.

Voulez pour en savoir plus sur les meilleurs investissements financiers de 2019 ? Consultez notre FreeeBook :

0

Les autres lecteurs lisent également :