Accueil Immo Vitrages verticaux et inclinés : les conseils d’installation

Vitrages verticaux et inclinés : les conseils d’installation

On le voit presque partout, le mur-rideau habille les façades de la grande majorité des bâtiments modernes. Permettant de bénéficier de tous les avantages de la lumière naturelle, esthétique et résistant, le mur-rideau apporte du cachet et une bonne isolation à un bâtiment. Découvrez les différentes possibilités d’installation que ce type de façades offre ainsi que les critères à prendre en compte pour en tirer le meilleur parti.

Les différents types d’installation de mur-rideau pour la façade d’un bâtiment

De nombreux types de murs-rideaux existent pour recouvrir une façade d’un bâtiment. En voici 4 que nous vous détaillons.

A découvrir également : Investir dans l’immobilier quand on a pas beaucoup d’argent

La façade à vitrage parclosé, le mur-rideau par excellence

Avec leur aspect « cadre », les murs-rideaux en aluminium à vitrage parclosé sont une façon innovante de combiner design, esthétique et durabilité pour votre bâtiment. Ils offrent un visuel uniforme qui permet d’avoir une harmonie parfaite entre les cadres fixes et les ouvrants.

Le principal attrait de ce type de mur-rideau est qu’il offre d’excellentes performances en termes d’étanchéité du fait que les profilés sont assemblés sans qu’il n’y ait d’interruption à ce niveau. Ce type de mur-rideau est compatible avec différents ouvrants pour ne citer que les ouvertures à l’italienne, à la française, les oscillo-battants, ou encore les soufflets. Il ne modifie pas ainsi la façade vitrée extérieure. Dotée de joints vulcanisés, la façade à vitrage parclosé se caractérise par une finition irréprochable.

A voir aussi : Fonctionnement de la plus value immobilière

Façade à vitrage structurel

Il s’agit d’une option très intéressante pour construire des façades en doubles vitrages. Doté de joints minces en silicone, le mur-rideau à vitrage structurel permet d’avoir un ensemble uniforme et très esthétique. Modulaire et caractérisé par une conception en affleurant, ce type de façade est très facile à mettre en œuvre grâce à un système standard. En effet, il s’assemble aisément et reste très accessible, sans toutefois lésiner sur la qualité. Il peut s’installer aussi bien sur un mur vertical que sur des toits en pente.

  Comment choisir une location ?

En plus de ses performances techniques, ce type de mur-rideau est très esthétique, idéal pour des constructions ayant une architecture très moderne. Si vous aimez les projets ambitieux, optez pour ce type de mur-rideau. Le design tout-verre du mur-rideau à vitrage structurel offre des façades uniformes et résolument modernes. L’ouverture peut se faire en parallèle vers l’extérieur, mais aussi à l’italienne.

mur-rideau bâtiment installation

Façade aspect grille

Pour des grandes façades, le mur-rideau aspect grille est le choix par excellence. En optant pour ce type de mur-rideau, vous pouvez laisser libre cours à votre créativité. En effet, vous pouvez créer des façades architecturales avec différents angles variables qui peuvent aller jusqu’à 90 ° au niveau des meneaux. Cette flexibilité de conception est d’ailleurs très appréciée des architectes et des bureaux d’étude, permettant d’avoir des murs-rideaux combinant ingéniosité, performance, durabilité et solidité.

Façade coupe-feu

La protection incendie est un enjeu très important et sensible dans le domaine de la construction. En optant pour un mur-rideau coupe-feu, vous intégrez cet aspect de la construction dans l’esthétique. Ce type de vitrage est très souvent utilisé dans des zones qui présentent des dangers tels que les cages d’escalier, les toits vitrés, les couloirs et les annexes. En plus de leur design, les murs-rideaux coupe-feu répondent aux exigences de protection incendie.

Installation du mur-rideau : les différents critères à prendre en compte

Avant d’installer un mur-rideau sur votre bâtiment, il faut tenir compte de plusieurs paramètres qui détermineront du choix de la façade.

L’imperméabilité à l’eau

L’étanchéité est le critère principal auquel vous devez vous intéresser en matière de façade. Avec un mur-rideau, il n’est en réalité pas possible d’apporter un système de panneaux-rideaux étanches complètement imperméables. Par conséquent, le mur-rideau doit être doté de deux niveaux de protection. Ainsi, dans le cas où le niveau primaire ne suffit pas pour empêcher la pénétration d’eau, un niveau de protection secondaire permet à l’eau de s’écouler.

  Immobilier : pourquoi investir en Espagne ?

L’imperméabilité à l’air

Ce critère s’inscrit dans une démarche de développement durable dans la mesure où le mur-rideau contribue à la réduction de l’émission de dioxyde de carbone due au taux de déperdition ou de gain de chaleur dans l’environnement externe et interne.

La résistance au vent, à l’action thermique et acoustique

Les actions du vent sont transférées par le système de bardage aux planchers du bâtiment qui agissent comme un support linéaire. Les systèmes de bardage de bâtiments formés de grands panneaux sont le plus souvent à portée unidirectionnelle. Chaque niveau de plancher supporte donc un niveau de charge de vent sur un bâtiment.

La fonction d’isolation thermique est strictement nécessaire pour une façade afin de réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2. Le mur-rideau doit donc être doté de matériaux isolants aussi bien aux zones opaques que transparentes. L’isolation acoustique est également un critère important. Les façades à vitrage structurel possèdent une meilleure isolation acoustique tout comme les structures en maçonnerie ou en béton.

L’absorption des rayonnements solaires

Il est possible de réduire la pénétration des rayonnements solaires en optant pour du double vitrage doté d’un revêtement sélectif de contrôle solaire. Ce revêtement est dit sélectif parce que le rayonnement solaire de différentes longueurs d’onde est sélectivement autorisé à passer à travers le revêtement : les longueurs d’onde visibles de la lumière sont autorisées à passer plus librement que les longueurs d’onde infrarouges. Par exemple, les espaces d’exposition ou de présentation de matériaux peuvent subir une dégradation due aux rayons ultraviolets. Pour cela, un film inhibiteur d’UV peut être appliqué à la surface du vitrage.

Les différents types de vitrage pour la façade d’un bâtiment

Les vitrages des murs-rideaux varient en termes de prix, de durabilité, de résistance aux chocs, de sécurité et de stabilité, en fonction du processus de fabrication. Plusieurs types existent.

Le verre flotté

Il a été développé dans les années 1950, dont le procédé révolutionnaire de flottage a permis de produire les grandes feuilles de verre qui caractérisent la construction des murs-rideaux. Le verre fondu est introduit dans un bain d’étain, où il s’écoule le long de la surface, formant un verre lisse d’épaisseur uniforme.

  Pourquoi et comment faire de l'investissement locatif ?

Le verre recuit

Il subit un processus de chauffage et de refroidissement contrôlé qui améliore sa résistance à la rupture. Malgré sa durabilité accrue, le verre recuit peut se briser en morceaux tranchants. Son utilisation peut donc être inadaptée pour certains types de bâtiment.

Le verre trempé

Il est traité chimiquement ou thermiquement pour améliorer sa solidité et sa résistance aux chocs. En cas d’impact, le verre trempé se brise en petits morceaux qui risquent moins de causer des blessures que les gros éclats.

Le verre renforcé à la chaleur et le verre trempé chimique

Ces deux types de verres se situent entre le verre recuit et le verre trempé en termes de résistance. Contrairement au verre trempé, le verre renforcé peut être tranchant lorsqu’il est brisé, et il est donc mieux adapté aux zones à accès limité. Il a également été démontré que les rayures du verre renforcé compromettent sa résistance.

Le verre feuilleté ou verre laminé

Il relie deux ou plusieurs feuilles de verre à une couche intermédiaire de plastique, le plus souvent du butyral vinylique, qui maintient le verre en place en cas de bris. Le verre feuilleté est souvent utilisé pour les murs-rideaux dans les régions exposées aux ouragans ou dans les zones nécessitant une protection contre les explosions.

Les vitrages isolants (IGU)

Ils améliorent les performances thermiques grâce à l’utilisation de doubles ou triples vitres séparées par un espace rempli d’air ou d’un gaz inerte.

Le verre d’allège

Foncé ou opaque, il peut être utilisé entre la tête d’une fenêtre et l’appui de la fenêtre suivante.

Malgré toutes leurs variations, les murs-rideaux en verre conservent les mêmes composants de base. Comprendre la composition du verre et du cadre, ainsi que la relation entre eux, est essentiel pour maximiser la longévité d’un système de mur-rideau vitré.