Accueil Retraite Professions libérales : comment assurer sa retraite ?

Professions libérales : comment assurer sa retraite ?

C’est une chose connue, avec le passage à la retraite les personnes de professions libérales doivent se préparer à une baisse de revenu plus importante que d’autres personnes ayant été salariées. Cependant, il est possible de prendre des dispositions assez tôt afin d’anticiper cette perte. Grâce à des placements adaptés, avoir une retraite complémentaire est devenue accessible pour les professions libérales.

Quelles sont les différentes options qui s’offrent à vous ? Découvrons cela ensemble !

A découvrir également : Comment calculer sa retraite?

Pourquoi les revenus des professions libérales baissent à la retraite ?

Il faut savoir que le passage à la retraite signifie dans tous les cas des revenus plus bas. Cependant cette baisse est accentuée lorsqu’il s’agit des professions libérales. On compte un taux de remplacement moyen allant entre 10 et 30%. Chez les salariés, ce taux s’élève au minimum à 40% (dans le privé) et à 90% (dans le public). Il en résulte des pensions bien plus inférieures en comparaison aux revenus d’activité passés.

Comment peut-on expliquer ce phénomène ?

  • Cette diminution s’explique par des cotisations moins élevées que doivent verser les indépendants durant leur carrière.
  • Ce type d’activité débute plus tard que celle d’un salarié, ce qui implique un démarrage de cotisation plus tard aussi. Le fait d’avoir bénéficier de l’ACCRE accroît ce retard.
  • En indépendant, les revenus ne sont pas fixes et varient selon les mois. Les cotisations varient également par conséquent.
  • Les pensions sont plafonnées. S’il y a une perception de hauts revenus, obtenir des points sera plus cher.
  Opter pour une société spécialisée dans le service à la personne

Préparer sa retraite avec une assurance-vie

Pour pallier ce faible montant de retraite, de nombreux français décident d’anticiper en faisant des placements financiers.
L’assurance-vie est un moyen d’investir un capital et de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. C’est un placement particulièrement apprécié des Français.

A lire également : Opter pour une société spécialisée dans le service à la personne

L’assurance-vie permet également d’obtenir un bon rendement et donne une liberté car elle a un fonctionnement souple.

La personne ayant souscrit à une assurance-vie a la possibilité de verser quand elle le souhaite, des sommes de son choix. Il lui est possible également de récupérer une partie ou la totalité du capital acquis en l’achetant. Attention, cette action doit être évaluée car en fonction de la date du contrat et la date du montant versé, les plus-values ne seront pas les mêmes.

Si vous avez besoin d’une assurance-vie, rendez-vous sur Perlib.fr !

Assurer sa retraite grâce à un PER

Le Plan Epargne Retraite a des points de ressemblance avec l’assurance-vie. Le PER autorise également des versements selon la volonté de l’épargnant. Par contre, les fonds accumulés ne peuvent être récupérés avant le passage à la retraite. Il existe tout de même des exceptions à cette règle :

  • Le conjoint marié ou pacsé est décédé.
  • Le conjoint, l’assuré ou un enfant est invalide.
  • Dans un cas d’endettement.
  • L’assuré n’a plus droit à ses allocations chômage.
  • L’assuré a subit une liquidation judiciaire et cesse son activité.

Le grand atout du PER tient dans sa caractéristique fiscale. Les gains ne sont pas pris en compte tant que les fonds sont bloqués. De plus, les montants versés sont déduits des revenus imposables.

  Comment calculer sa retraite?

Constituer sa retraire avec un contrat Madelin

Le contrat Madelin est destiné aux professions libérales, à l’inverse du PER qui ne fait pas d’exception. Ce contrat a pour but de capitaliser une retraire complémentaire en tant que rente viagère. L’épargnant bénéficie aussi ici des déductions fiscales que provoque le versement des primes. Ce point constitue un avantage essentiel du contrat Madelin en ce sens que le fait d’épargner conduit à une baisse d’impôt.

On connait 3 contrats Madelin différents :

  • Un investissement en fonds euros qui assure avec un petit rendement, la totalité du capital.
  • Un investissement dit “multisupport” autorisant des fonds euros et des fonds à capital non garanti. Le rendement est ici plus élevé mais plus risqué car dépendant des marchés.
  • Un investissement en points ressemblant au régime général. L’épargnant n’a cependant pas de maîtrise sur la valeur du point.

Pour obtenir plus d’informations sur les assurances, consulter cette page ici !