La tendance des taux de crédit immobilier en 2020

by Christophe001

Comment les taux de crédit immobilier changeront-ils en 2020 ? Il s’agit d’un sujet important sur lequel il n’est pas impossible de contredire nos certitudes. Mais avant d’entrer dans le cœur du sujet, rappelons-nous que 2019 était, pour le moins, incroyable : à la fin de l’année, nous étions collectivement certains que 2019 serait l’année de la hausse des taux immobiliers. Il ne fait aucun doute que les taux ont dû augmenter.

En conséquence, ils ont chuté brusquement. À la fin de 2018, les taux de crédit immobilier en moyenne autour de 1,43% ; Ils sont au moment où j’écris ces lignes à 1,12% ! La chute est considérable ! (cf. « Échelle personnalisée des meilleurs taux de crédit immobilier actuellement « )

A découvrir également : Financer des murs commerciaux grâce au crédit professionnel

Aujourd’hui, fin 2019, nous sommes collectivement convaincus que les taux de crédit immobilier resteront excessivement bas pour 2020. Je crois que l’expérience de 2019 doit nous encourager à être prudents quant à nos certitudes. La question bouge et les prévisions sont délicates. Cependant, nous essaierons de vous fournir réflexions et une analyse sur l’évolution des taux immobiliers en 2020.

Voici notre analyse de l’évolution des taux de crédit immobilier en 2020 : Globalement, les taux de crédit immobilier devraient rester très bas en 2020, bien qu’une hausse des taux d’intérêt ne soit pas exclue compte tenu de la faiblesse excessive constatée aujourd’hui, fin 2019. Attention, il ne s’agit pas de dire que les taux augmenteront fortement pour revenir à des niveaux historiquement acceptables, mais simplement que nous avons atteint un niveau excessif de faiblesse qui n’est pas viable.

A lire en complément : Le prêt amortissable : le remboursement du capital emprunté

La raison de cette hausse obligatoire des taux de crédit immobilier doit être examinée au niveau du modèle économique des banques. La faiblesse excessive des taux d’intérêt affaiblit les banques et leur capacité à générer des bénéfices ; Le gouvernement devrait donc organiser une forme de répression pour aider les banques à augmenter leurs marges au détriment des emprunteurs immobiliers. C’est dans ce sens que nous devons analyser la recommandation très récente de le HSCF, qui vise à interdire les prêts immobiliers au-delà de 25 ans et les prêts pour lesquels le taux d’endettement de l’emprunteur est supérieur à 33% (voir » Crédit immobilier : c’est confirmé

  Financement de l'installation des professions libérales

Il sera plus compliqué d’emprunter en 2020 pour l’immobilier locatif »). En 2020, cette tentation d’encadrer le crédit immobilier pour aider les banques au détriment des emprunteurs pourrait se poursuivre autour de l’objectif réel d’augmenter les taux de crédit immobilier, seul moyen d’augmenter leurs marges d’intérêt.

Le deuxième élément qui pourrait expliquer une hausse des taux de crédit immobilier est à rechercher au niveau des banques centrales et de la politique monétaire. En effet, la baisse des taux d’intérêt en 2019 est enracinée dans un engagement plus ferme des banques centrales et dans l’introduction d’un taux d’intérêt négatif. Initialement perçue comme un moyen de sauver le système, la perception positive de cette politique monétaire cède la place à une perception négative !

Nous réalisons progressivement que les taux d’intérêt négatifs sont préjudiciables à l’économie (voir » En 2020, Face avec une politique monétaire nuisible, la politique budgétaire financera le front écologique populaire ») Il n’est donc pas impossible pour les banques centrales de remettre en question cette politique monétaire de taux d’intérêt négatifs… et la baisse des taux d’intérêt qui l’accompagnait ou, du moins, de tenter de limiter les conséquences négatives de taux négatifs tels que l’euphorie de la construction et la forte hausse des prix de l’immobilier observée au 2019 ;

En bref, si les taux de crédit au logement devraient rester globalement bas en 2020, on s’attend à une augmentation. Les niveaux atteints aujourd’hui ne sont pas durables. Parlons-nous d’une augmentation de 50 points de pourcentage ( 0,50%) ou de 100 points de pourcentage ( 1,00%)… Impossible de prononcer pour le moment. Les conséquences pour le marché immobilier peuvent ne pas être négligeables (voir » En 2020, un marché immobilier divisé entre la réduction de l’accès au crédit immobilier et la recherche de la valeur de refuge ?).

  Plan épargne logement, ses conditions et sa durée.

Plan de l'article

Mais surtout en 2020, la négociation du taux de crédit immobilier ne devrait plus être votre priorité, vous devrez vous concentrer sur le TAP réel de votre projet immobilier, y compris la négociation de l’assurance emprunteur.

C’ est un point majeur : Compte tenu de la faiblesse obtenue par les taux de crédit immobilier, le trading de 0,10 % ou 0,20 % sur votre crédit immobilier ne fera pas la différence. Le gain n’est plus très important. D’autre part, vous devez trouver le meilleur APR pour votre crédit immobilier, c’est-à-dire négocier le taux de crédit, mais aussi l’assurance emprunteur ! Ce n’est qu’en négociant les deux en même temps que vous réalisez de grandes économies.

Comme nous vous détaillons dans cet article « Quel meilleur APR pour votre crédit immobilier en décembre 2019 ? Nos conseils pour négocier ! », voici les meilleurs APR dont vous avez besoin pour pouvoir réclamer pour 2020 (et nous expliquons principalement la stratégie que vous devez mettre en œuvre pour les obtenir)

Ce n’est qu’un taux moyen. Pour connaître le taux auquel vous pouvez demander en fonction de votre âge, de votre situation d’emploi, de votre revenu, de votre lieu de résidence, vous devez utiliser le la fonction de comparaison du crédit immobilier et la fonction de comparaison de l’assurance emprunteur.

  Comment faire une demande de prêt à la consommation ?

Meilleur profil « Standard » du calendrier APR — Décembre 2019

Âge de l’emprunteur
30 ans 40 ans 50 ans 65 ans
Durée du crédit immobilier 10 ans 1,28% 1,34% 1,53% 2,10%
15 ans 1,41% 1,49% 1,71% 2,26%
20 ans 1,53% 1,64% 1,86% 2,41%
25 ans 1,73% 1,87% 2,01% 2,57%

 

Barème meilleur TAEG profil « bon » – Décembre 2019

Age de l’emprunteur
30 ans 40 ans 50 ans 65 ans
Durée du crédit immobilier 10 ans 1,12% 1,18% 1,37% 1,94%
15 ans 1,23% 1,31% 1,53% 2,09%
20 ans 1,35% 1,46% 1,68% 2,24%
25 ans 1,57% 1,68% 1,86% 2,42%

Calendrier meilleur profil APR « Très bon » — Décembre 2019

Âge de l’emprunteur
30 ans 40 ans 50 ans 65 ans
Durée du crédit immobilier 10 ans 0,93% 0,99% 1,18% 1,76%
15 ans 1,01% 1,07% 1,32% 1,88%
20 ans 1,16% 1,27% 1,50% 2.06%
25 ans 1,44% 1,59% 1,73% 2,30%

Calendrier meilleur profil APR « excellent » — Décembre 2019

Âge de l’emprunteur
30 ans 40 ans 50 ans 65 ans
Durée du crédit immobilier 10 ans 0,72% 0,78% 0,97% 1,55%
15 ans 0,83% 0,91% 1,14% 1,70%
20 ans 0,91% 1.03% 1,25% 1,82%
25 ans 0,98% 1,13% 1,28% 1,87%

C’est la combinaison de ces deux comparateurs qui vous permettra de calculer le meilleur TAP que vous pouvez réclamer. L’utilisation de ces deux outils, y compris le comparateur d’assurance prêt, est très pertinente pour ceux d’entre vous qui ont des problèmes de santé (diabète, surpoids, cancer, etc.), qui ont plus de 55 ans ou qui empruntent pour des montants élevés. Suivre…

0

Les autres lecteurs lisent également :