Accueil Business CV anti-chronologique : ce que vous devez savoir sur ce type de CV
Une personne sur son ordinateur

CV anti-chronologique : ce que vous devez savoir sur ce type de CV

Vous venez de lire une offre d’emploi et vous pensez correspondre au profil que le recruteur recherche. C’est parfait. C’est peut-être une chance que vous ne devez en aucun cas rater. Cependant, quelles que soient vos expériences et vos compétences, si votre CV n’est pas assez intéressant, votre candidature pourrait bien être rejetée à la « poubelle ». Tout dépend donc premièrement de votre CV, de la façon dont il est rédigé et bien sûr de son type s’il vous convient ou non. Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le type de CV anti-chronologique.

Qu’est-ce qu’un CV anti-chronologique ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais le CV anti-chronologique est le type de CV le plus courant, le plus classique actuellement. C’est le format de CV le plus familier utilisé dans presque toutes les candidatures. Il a pour rôle de citer votre parcours professionnel de votre expérience ou formation la plus récente à la plus ancienne, c’est-à-dire en remontant dans le temps comme son nom l’indique.

A voir aussi : Le portage salarial pour sécuriser votre activité d'indépendant

Ceci afin de démontrer comment les positions ou les missions que vous avez occupées auparavant vous a formé pour pouvoir assurer le rôle auquel vous avez postulé. Il est donc l’idéal si vous souhaitez mettre en avant vos expériences et vos formations professionnelles.

Le CV anti-chronologique, appelé également CV ante-chronologique, est le type de CV qui peut s’adapter à tous les profils. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit le CV le plus utilisé depuis quelques-années, surtout en 2019.

A découvrir également : Le bâtiment modulaire se met à l'économie circulaire

Pour qui et pour quand ?

Comme cité plus haut, le CV antichronologique est adapté à tous les profils.  Il présente l’avantage d’une présentation simple, claire et facile à comprendre pour le recruteur. Ce dernier, grâce à la présentation « antichronologique » de vos expériences et formations professionnelles, pourra mesurer vos points forts et avoir une idée rapide de votre évolution professionnelle.

  Comment devenir auto-entrepreneur ?

Que vous ayez beaucoup d’expériences ou non, de solides formations ou non, le type de CV antichronologique est l’idéal pour vous mettre en valeur.  Par contre, à cause du fait qu’il attire immédiatement l’attention du lecteur/recruteur sur les « trous » de votre parcours qui peut concerner, par exemple, une interruption de carrière pour grossesse, maladie, accident, ou éducation des enfants, il ne convient vraiment pas aux personnes qui ont changé d’emploi ou d’orientation professionnelle plusieurs fois ou bien qui ont connu de longues périodes d’inactivité.

Dans quel cas ou quand faut-il procéder par la rédaction d’un CV antichronologique alors ? Tout simplement, si :

  • vous êtes sur le point de commencer votre carrière professionnelle et que vous possédez une certaine formation académique pour cela ;
  • vous postulez pour un poste qui est en continuité de votre carrière, mais avec une évolution par rapport à vos débuts.

Dans ces 2 cas, tâchez d’avoir un parcours lisse et sans interruption.

Les bonnes raisons d’opter pour un CV antichronologique

Comme tous types de CV, le CV antichronologique présente aussi des avantages et des inconvénients. Comme avantages, mis à part le fait qu’il est plus simple, plus clair et plus facile à comprendre permettant au recruteur d’avoir une première, mais surtout une meilleure idée sur vous professionnellement, l’on peut également évoquer que c’est le type de CV préféré des recruteurs.

Et même s’il n’est pas assez logique en termes d’habitudes temporelles, car présentant vos expériences en remontant le temps, ce CV est très pratique, car il permet à votre recruteur de gagner plus de temps. Notez que la plupart des recruteurs préfèrent se focaliser plutôt sur vos dernières expériences et formations professionnelles que sur les anciennes.

  Numéro de TVA : 3 choses à savoir sur le détachement de salarié

Elles sont plus importantes et plus stratégiques. Parfois, lorsqu’ils sont satisfaits de ces premières lignes, ils ne descendent plus pour lire toute la liste. De plus, retenez qu’un recruteur n’accorde que 7 à 8 secondes pour la lecture d’un CV avant de passer à un autre. Si le vôtre l’intéresse dès les premières secondes de sa lecture, c’est sûr qu’il va vous appeler pour un éventuel entretien.

Les limites du CV antichronologique

Eh oui, le CV antichronologique a aussi ses limites. Étant le plus courant, ce CV peut parfois paraître moins intéressant que les autres. C’est le CV de Monsieur et Madame Toutlemonde qu’il serait donc difficile pour vous de sortir du lot.

De plus, ayant tendance à exposer les « trous » tels que les longues périodes d’inactivité ou les interruptions de carrière surtout si les profils qui l’utilisent ne sont pas assez convaincants pour le poste convoité, il peut contribuer à l’échec de leur candidature.

Pour éviter ce problème, mieux vaut lister toutes ses expériences professionnelles et en juger si les dernières ou les plus récentes sont plus intéressantes que les précédentes. Si ce n’est pas le cas, abandonnez tout de suite l’idée de rédiger un CV antichronologique. Préférez plutôt le CV par compétences ou bien le CV mixte

Comment rédiger un CV antichronologique ?

La rédaction d’un CV antichronologique est assez simple. Mais il faut quand même l’adapter à votre profil. Si vous êtes, par exemple, un étudiant ou un jeune diplômé, essayez de bien présenter votre formation par ordre antichronologique. Mettez-la dans la première partie de votre CV, sauf si dans l’offre d’emploi il est cité qu’une première expérience professionnelle est exigée. Dans ce cas, si vous en avez, placez plutôt votre expérience professionnelle en première ligne avant de citer vos formations.

  Cabines acoustiques : comment ça marche au bureau ?

Mais si vous venez de sortir d’une période de chômage ou d’une autre activité professionnelle ou bien d’un voyage, faites attention à ce que vous ne créiez pas trop de « vides », car c’est facilement remarquable surtout qu’ils sont placés en dernier. Pour compenser ces vides, dites plutôt ce que vous avez fait durant ces périodes. S’agit-il d’une autre formation qui n’a rien à voir avec le poste convoité ou d’un projet tout à fait personnel ?

En parler dans votre CV antichronologique aidera votre recruteur à mieux comprendre votre situation et à en juger si le poste vous convient ou non. Surtout évitez de mentir, c’est-à-dire d’inventer quelque chose qui n’a jamais eu lieu, car cela va se faire savoir.

Indiquez vos formations et vos expériences, des plus récentes aux plus anciennes, mais dans 2 parties séparées. Complétez le tout par une troisième partie qui cite vos compétences et continuez par introduire des rubriques qui peuvent également attirer l’attention de votre recruteur comme la rubrique « Centre d’intérêts » ou encore « Langues et connaissances informatiques », etc. Et n’oubliez pas non plus vos stages, vos diplômes, vos aspirations, vos motivations, et votre identité et vos coordonnées pour que le recruteur puisse vous contacter.

Jouez également avec la couleur pour rendre votre CV plus attrayant, mais tâchez de rester simple et cohérent pour que tout soit facilement lisible.