Accueil Immo Top 3 des dispositifs les plus avantageux pour faire un investissement locatif
Top 3 des dispositifs les plus avantageux pour faire un investissement locatif

Top 3 des dispositifs les plus avantageux pour faire un investissement locatif

Compte tenu de la croissance incessante de la population française, répondre aux besoins de logements devient un véritable défi. Pour y remédier, différents dispositifs de défiscalisations sont mis en œuvre en vue de motiver les investisseurs immobiliers, de leur permettre de tirer profit de leur bien tout en rendant service aux uns et aux autres. En outre, en 2019, le plafonnement des niches fiscales vient limiter les avantages fiscaux précédemment élaborés d’où la nécessité de choisir minutieusement un dispositif intéressant.

Le statut du LMNP

Si vous êtes à la recherche d’un dispositif de défiscalisation adéquat pour améliorer la rentabilité de votre bien, il suffit de se tourner vers de la LMNP. En effet, on parle de Loueur Meublé Non professionnel (LMNP) lorsqu’on met en location un logement en meublée. Pour bénéficier de ce statut, vous n’avez ni besoin de répondre aux conditions de ressources sur les locataires ou de loyer ni de respecter les conditions géographiques ou de zonage. En plus, vous avez la possibilité de louer plusieurs biens avec ce statut. Le statut du LMNP vous donne la possibilité de déclarer votre revenu locatif soit sous le régime réel en déclarant les charges réellement payées suivies des amortissements ou sous le régime micro-Bic qui consiste à imputer un forfait de 50 % de charges sur le loyer.

A découvrir également : Faire un achat immobilier à Lyon : les clés pour réussir votre projet

Le dispositif LMNP est le plus avantageux de tous du fait qu’il réduit les facteurs de risque. Toutefois, il reste impératif de choisir un bien dont la demande n’entraîne pas une énorme concurrence sur le marché et d’investir dans une zone rentable.

  Comment vendre un bien immobilier de particulier à particulier ?

LMNP

A lire également : Frais de notaire sur donation de bien immobilier : calcul et pourcentage

La loi Censi-Bouvard

C’est un dispositif qui permet à l’investisseur d’un bien immobilier neuf en meublé de réduire ses charges fiscales d’au moins 11 % du prix de revient et de récupérer la TVA sur le coût de l’investissement. Le plafond étant fixé à 300 000 €, l’opération se déroule généralement entre 9 et 12 ans. L’investisseur doit signer un bail commercial avec l’exploitant de la résidence. Par ailleurs, le bien doit être meublé et doit appartenir à une catégorie précise d’immeubles éligibles.

En plus de la possibilité de cumuler avec d’autres dispositifs, la loi Censi-Bouvard vous libère de tout souci logistique ou administratif grâce à la gestion par l’exploitant. Pour éviter les risques de vacances locatives et d’impayés, il est important de choisir un exploitant fiable et expérimenté. Ensuite, il est important de savoir de la revente peu se faire à perte.

La loi Malraux

Cette loi encourage l’investissement dans les bâtiments anciens. Elle permet à l’investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt de 22 % ou 30 % du montant des travaux, avec une limite de 100 000 € par an pendant quatre ans. D’abord, le bien à rénover doit se situer uniquement dans les zones décrites sur la page des impôts. Ensuite, les travaux doivent être suivis par des architectes des Bâtiments de France et l’investisseur doit s’engager à louer le bien pendant une durée d’au moins neuf ans en location nue.

En définitive, quel que soit le dispositif que vous choisirez, il est important de tenir compte des conditions d’exécution et de veiller au fait qu’il soit approprié au bien à exploiter.