Les questions à poser à un conseiller financier

by

Attention aux conseillers financiers ! Qu’ ils proviennent d’une banque, d’une compagnie d’assurance, d’un fonds commun de placement, d’un courtier, qu’ils soient en costume ou cool, dans des bureaux somptueux ou des espaces ouverts, qu’ils soient miellés ou en mini-jupes, les conseillers financiers sont rémunérés pour les produits qu’ils vendent et non à la satisfaction de leurs clients.

Avant un investissement financier, il est donc important de poser les BONDES QUESTIONS aux conseillers financiers et aux vendeurs d’argent.

Lire également : Comment sortir de l'interdit bancaire ?

Voici une liste des 10 questions à poser à ces personnes, questions dont les réponses doivent être notées en cas de problème ultérieur ; -)) (cf. Comment faire un problème avec un investissement financier ?

)

A lire en complément : Planifier un congé maternité

1) Tout d’abord, demandez directement et les yeux dans les yeux à l’intermédiaire financier, le « professionnel » que vous avez en face de vous s’il a informé de votre situation, à savoir vos revenus, vos dépenses, votre situation fiscale. Pour lui, quel type d’investisseur êtes-vous et quel niveau de risque ne il pense que vous êtes prêt à prendre ?

2) Avant quoi que ce soit et toute proposition, vérifiez si la personne que vous avez en face de vous a le droit, a le droit d’offrir et de vendre des produits financiers ! ( voir en particulier Quelles sont les obligations pour un démarcheur financier et bancaire ? ). Vérifiez également quelle gamme de produits financiers votre interlocuteur peut vendre. Peut-être qu’il t’offre toujours la même chose parce qu’il ne peut rien vendre d’autre… S’il offre plusieurs types de produits mais les mêmes dans chaque famille, pourquoi ?

  Peut-on épargner sans but ?

3) Essayez également de savoir COMMENT le vendeur ou le conseiller financier qui vous offre un investissement ou un investissement est-il payé ? Commission sur le résultat (improbable) ou la commission fixée par le produit vendu ? Quelle est la base de sa rémunération ? A-t-il une pénalité en cas de problème ?

4) Ce conseiller financier sera-t-il votre interlocuteur par la suite ou va-t-il passer le ballon à quelqu’un d’autre en disparaissant dans la nature.. avec son comm ?

5) Avec la mode de , il est facile de vérifier celui de votre interlocuteur et de vous assurer qui il est vraiment.

6) Faites jouer la compétition ! .. Et demandez à votre interlocuteur ce qu’ils pensent des produits concurrents 😉

7) Dans tous les cas, le vendeur, le conseiller, le professionnel quel que soit le nom qu’il possède ou ses mentions de carte de visite DOIVENT vous fournir une documentation écrite sur le produit, l’investissement ou l’investissement qu’il veut vous vendre. Est-ce que cette documentation vient de lui ou de quelqu’un d’autre ou d’une autre organisation ? Qui produit cette documentation ? Est-ce la vraie documentation sur le placement ou un ersatz qui cache certaines choses ? Ici encore, consultez Internet et demandez la documentation en ligne pour comparer !

8) Dans quels médias l’argent sera-t-il investi ? La question est simple et les réponses doivent l’être.

9) Y a-t-il un risque de perte en capital ? Y a-t-il un risque de perte de revenus ? Quel est le régime fiscal qui s’applique ? L’argent investi est-il disponible à tout moment si vous en avez besoin et dans quels processus ? Les paiements sont-ils gratuits ou non ? Quels sont les frais d’entrée, de sortie, de gestion ?

  Les outils pour bien faire ses comptes

Ici encore des questions simples et claires comme les réponses.. qui doivent être..

Par exemple, dans le cas d’un placement d’assurance-vie, il arrive souvent qu’en raison des coûts, les 2 ou 3 premières années vous montrent un capital total inférieur à ce que vous avez investi፦ (

10) La performance de l’investissement est-elle fixée à l’avance ? D’une manière fixe ou variable ? Qui le garantit ?

0

Les autres lecteurs lisent également :