Le jour des quatre sorcières

Les sœurs fatidiques, main dans la main, — messagers de la terre et de la mer, — faites le tour. — Trois tours pour vous, et trois pour moi, — et trois autres, pour faire nouveau. — Paix !… Le charme est dans le cercle.

Macbeth, Acte I, Scène 3 ; Shakespeare

Lire également : Comment investir en bourse ?

Vous m’avez souvent entendu parler de la session « Trois Sorcières » (ou pire, celle des Quatre Sorcières !  ». Peut-être que ce phénomène boursier est aussi obscur pour vous que la prophétie faite à Macbeth… mais il désigne, dans notre univers boursier, un phénomène très réel qui plonge les opérateurs dans des deuxièmes états à chaque fois.

Donc, sans tomber dans le pot, plongons dans les grimoires des marchés pour comprendre ce que les sessions de ces Trois ou Quatre Sorcières préfigurent pour vos investissements.

A lire en complément : Utilisation de l'ordre à seuil de déclenchement

Qu’ est-ce que la session des quatre sorcières ?

Les jours des quatre sorcières marquent la maturation de dérivés tels que contrats à terme, options (sur indice, actions), dérivés sur produits de taux d’intérêt, etc.

Certains produits boursiers (contrats à terme, contrats à terme, options…) ont une date d’échéance, une date d’échéance, c’est-à-dire une date d’expiration. Mais la session d’expiration est toujours le troisième vendredi de chaque mois… donc on l’appelle la session des Trois Sorcières. Quand il s’agit de la fin d’un trimestre (le troisième vendredi de mars, juin, septembre et décembre donc), il est grandiose, ce sont les sessions des quatre sorcières, qui correspondent aux tours trimestriels des positions des opérateurs.

  Utilisation de l'ordre à seuil de déclenchement

Prenons un exemple concret : le CAC Futures, le fameux CTF.

Les contrats de FCE sont compartimentés par leur maturité. Dans la petite capture d’écran ci-dessous, vous voyez ces produits.

Ils sont appelés « CAC FCE OnlyXX ». « XX » indique la date d’échéance. Donc, il y a un contrat avec la maturité Avril (CAC FCE Only0416), un autre avec la maturité Mai (CAC FCE Only0516), etc Vous comprenez… L’un de ces compartiments regroupe tous les « Uniquement » : le FCE Full Future du CAC.

À la fin du mois, les intervenants ayant des postes à maturité doivent « rouler » leurs positions. La rotation des positions consiste à les étendre d’une maturité à l’autre. Les Anglo-Saxons l’appellent Rolling ou Roll-over.

Bref, c’est là que ça devient intéressant !

Quand les options de mars arrivent à leur terme, il faut ouvrir… et passer à une autre maturité si vous voulez garder la même exposition sur les marchés.

Représentez-vous une échelle avec deux plateaux. Le marché a chargé contrats FCE le plateau (segment) de Mars, le CFE CAC40 Only0316. Ces positions peuvent être plus ou moins lourdes. Ils peuvent être des acheteurs ou des vendeurs. Pourtant, au niveau mondial, ils ont un certain poids dans la plaque de balance.

Avant l’expiration des contrats, qui a donc eu lieu le 18 mars (troisième vendredi du mois), houblon, toutes les positions sont roulées sur le segment d’avril. Le FCE Only04, côté droit de notre échelle. Cela crée de forts mouvements sur les marchés… et très souvent, une énorme volatilité.

Parce que

  1. Soit les joueurs veulent garder (c’est-à-dire rouler) leurs positions sans les changer : ils roulent simplement leur position à la prochaine échéance, sans impact sur les prix du marché.
  1. Soit, au moment du roulement, les joueurs décident, pour une raison quelconque, de changer leur stratégie, de renforcer ou de diminuer la taille de leurs positions (acheteur ou vendeur). Dans ce cas, vous avez un déséquilibre entre les deux plateaux de la balance et l’impact sur le marché peut être très important.
  Qu'est-ce que le PRU d'une action en portefeuille ?

Mais pourquoi les intervenants attendent-ils la date limite pour modifier leurs stratégies ?

Tout simplement parce que les produits comme les options ont une valeur temporelle, une date d’échéance. Et si ces haut-parleurs sont chargés, par exemple avec des options sur les indices, ils feront tout pour maintenir cet indice à un niveau de prix qui leur convient, je vous rappelle que les cinq plus grandes mains sur la planète seule contrôler plus de 80% des dérivés et faire la loi là-bas.

Les stratégies sont multiples. Les grandes mains peuvent choisir de maintenir les prix dans un camisole de force pour les anesthésier (soi-disant « volatilité écrasante »), ou au contraire la valeur du temps de jeu (usure de jeu) ou pousser les prix dans une direction pour valider ou invalider un niveau de grève.

Attention à la volatilité de ces sessions

Alors… soyez extrêmement prudent pendant ces jours-ci : ce sont les grandes mains… qui ont leurs mains. Intraday, lorsque les contrats sont « roulés » d’une plaque à l’autre, cela peut entraîner des retards très forts.

Méfiez-vous aussi des jours qui précèdent ou suivent le roulement. Tous les orateurs n’attendent pas le dernier moment pour rouler leur position. Il est donc nécessaire de surveiller les signaux du marché. Si au cours de ces sessions, le marché a fait semblant de changer de direction : soyez prudent ! Il se peut que la nature et le poids des positions des grandes mains changent.

Mais ce ne sont pas seulement ces sessions qui sont difficiles… Comme le dit Philippe Béchade dans sa vidéo du jour… le dernier mois de calendrier est aussi une surprise !

  Bien choisir son courtier en bourse

Soyez le premier informé des dernières nouvelles de La Bourse au Quotidien directement dans votre boîte de réception

Courriel : INSCRIVEZ-VOUS Je souhaite recevoir les offres des partenaires de La Bourse au Quotidien. *En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon email saisi soit utilisé, traité et utilisé pour recevoir la newsletter gratuite de La Bourse au Quotidien et mon Guide Spécial. Vous pouvez à tout moment vous désabonner de La Bourse au Quotidien. Consultez notre Politique de Confidentialité.

Trustpilot