Accueil Immo Immobilier : pourquoi investir en Espagne ?

Immobilier : pourquoi investir en Espagne ?

Bon nombre de Français estiment que l’investissement immobilier reste le moyen le plus sûr de garantir une stabilité financière. Elle offre également la possibilité de se constituer un patrimoine pérenne. La plupart des investisseurs se tournent vers le placement à l’étranger en raison de la dynamique du marché immobilier dans certains pays. L’Espagne se classe parmi les régions les plus convoitées par les acquéreurs français. Le prix des biens, les avantages fiscaux et la rentabilité rapide expliquent ce choix. Découvrez dans cet article les détails sur les avantages de l’investissement immobilier en Espagne.

L’Espagne : une destination touristique favorable aux investissements immobiliers

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, le dernier classement des pays touristiques du monde place l’Espagne au deuxième rang après la France. Afin de relancer le secteur touché par la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place une campagne de promotion touristique. Le taux élevé de vaccination contre le Covid (70 % de la population selon le centre Johns Hopkins) contribue vivement à ce redémarrage.

A lire aussi : Comment obtenir un prêt immobilier ?

En août 2021, le nombre de touristes a augmenté de 112,79 % par rapport à la même période de l’année précédente (datosmacro.com, 2021). Parmi ces vacanciers, 20,53 % sont des Français. La Costa Brava est l’une des destinations les plus prisées des étrangers, particulièrement les villes de Rosas, de Playa de Aro et d’Empuriabrava.

Rosas : une ville à forte potentialité en investissement immobilier

Située à quelques kilomètres de la frontière française, Rosas est une station balnéaire de la communauté autonome de Catalogne. La ville est parfaite pour l’achat d’un bien immobilier destiné à une vente ou à un investissement locatif. Rosas rassemble les atouts nécessaires pour attirer les acheteurs en quête de maisons secondaires ou les vacanciers à la recherche d’hébergement saisonnier. Classée parmi les plus belles baies du monde, elle est entourée de parcs naturels riches en faune et en flore exceptionnelles. La ville dispose également de plus de 45 km de plages. Si vous cherchez à investir dans un bien sur la Costa Brava, nous vous conseillons de regarder ce que proposent les agences immobilières pour trouver le logement répondant à vos attentes et à votre budget.

  Dans quel cas faut-il faire appel à un expert immobilier ?

Lire également : Dans quel cas faut-il faire appel à un expert immobilier ?

La Playa de Aro : une ville côtière du littoral catalan

Localisée entre Barcelone et la frontière française, la Playa de Aro (ou Platja d’Aro en catalan) est prisée pour ses belles plages de sable blanc. De Cala Del Pi (au nord) à la Cala Sa Conca (au sud), le milieu naturel est favorable aux multiples activités divertissantes et relaxantes. Comme les autres villes se trouvant sur la Costa Brava, les possibilités en matière d’investissement immobilier sont diversifiées sur la Playa de Aro. Grâce au climat doux et ensoleillé qui y règne aussi bien en été qu’en hiver, la région reste la meilleure destination touristique tout au long de l’année.

Empuriabrava, la Venise de l’Espagne

La ville d’Empuriabrava est construite sur des marais et parcourue par une trentaine de kilomètres de canaux navigables. La floraison des activités touristiques favorise le dynamisme de la ville, particulièrement la marina résidentielle. Cette perle de la Méditerranée est d’ailleurs prisée pour la modernité et le confort de ses constructions. La région est idéale pour l’investissement locatif de haut standing et l’achat de villas de luxe destinées à la vente.

Investissement immobilier en Espagne, Costa Brava

Une forte demande de logements en Espagne causée par la croissance démographique

D’après la Banque mondiale, l’Espagne comptait plus de 47 millions d’habitants en 2020. Le taux moyen de croissance annuelle était de 0,74 % pour la période 1960-2020. L’arrivée des entrepreneurs, des étudiants, des expatriés et des retraités offre de nombreuses opportunités immobilières en Espagne.

L’Espagne, premier pays d’accueil des retraités

Située dans le sud-ouest de l’Europe, l’Espagne est bordée à l’ouest, au nord et au sud par l’océan Atlantique, et à l’est par la mer Méditerranée. Cette situation géographique et sa topographie créent un climat typiquement méditerranéen (doux et ensoleillé toute l’année), notamment dans les zones littorales. Ces conditions météo poussent de nombreux Français à s’y installer pour leur retraite.

Le Figaro a publié le classement des pays européens les plus prisés des retraités français en 2021. Sans surprise, on retrouve l’Espagne au premier rang. Ce choix s’explique aussi par :

  • la sécurité et la stabilité politique dans le pays,
  • le coût de la vie plus faible qu’en France,
  • la qualité des soins de santé,
  • la richesse de la culture,
  • la diversité gastronomique.
  6 conseils pour réussir dans l'immobilier et devenir marchand de bien

Les conditions sont donc idéales pour un investissement dans la vente de biens immobiliers espagnols. Ces retraités prévoient en effet d’acheter des maisons individuelles et non de louer.

L’Espagne, un pays cosmopolite

À l’intersection entre le Portugal et la France, l’Espagne se trouve à proximité de certaines capitales et grandes métropoles de pays européens. Cette situation facilite l’arrivée des entrepreneurs et des firmes multinationales. Le développement du secteur touristique engendre également un essor de la construction. Les différents aménagements urbains requièrent l’arrivée de main-d’œuvre qualifiée ayant aussi besoin de se loger.

Le secteur agricole intéresse également des ouvriers saisonniers ou permanents venant du Maghreb et d’Amérique latine. Les zones à fortes activités économiques sont propices au placement dans les biens immobiliers locatifs. Dans ce cas, l’achat d’appartements ou de maisons destinés à une location à long terme ou saisonnière est recommandé.

achat et location de logements en Espagne

La reprise du marché de l’immobilier en Espagne

La crise de 2008 a fortement touché l’économie en Espagne au point de fragiliser le marché immobilier. En raison de la baisse du prix d’achat des appartements et des maisons au niveau local, un flot d’investisseurs étrangers se tourne vers le pays. Bien qu’on assiste à une reprise depuis 2014, les achats de biens immobiliers restent beaucoup plus avantageux qu’en France. Le prix du mètre carré varie en fonction de la région d’achat et de la nature du bien. En octobre 2021, le coût moyen est de 2 816 € en Espagne, contre 3 673 € en France (Baromètre LPI-SeLoger).

En raison de la pandémie, les prix ont de nouveau connu une baisse de l’ordre de 5 à 7 %. La chute est notamment remarquable dans la vente des biens immobiliers de haut standing. De nombreux propriétaires ont décidé de brader leurs biens à cette période. L’offre est donc largement supérieure à la demande en Espagne.

Grâce au retour des acheteurs étrangers, les Espagnols espèrent une explosion des achats. Selon les statistiques de l’INE, le pays enregistre des transactions immobilières importantes. On estime à 267 700 le nombre de ventes durant le premier semestre de 2021. Les étrangers représentent 11,3 % des visiteurs dans la zone littorale (Idéalista, 30 juin 2021). Sur la Costa Brava, les acheteurs français sont majoritaires avec une préférence pour les villas ayant vue sur mer.

Une fiscalité espagnole plus avantageuse pour les investisseurs immobiliers

Outre l’intérêt de posséder un bien dans un pays ensoleillé, le régime fiscal avantageux et les démarches simplifiées encouragent aussi les investisseurs à se tourner vers l’Espagne.

  Comment bien louer ?

Un régime fiscal profitable

Le régime fiscal espagnol est plus intéressant pour les Français avec l’absence de la taxe d’habitation. La taxe foncière est aussi deux fois moins élevée par rapport à celle de la France. La fiscalité en Espagne varie en fonction du statut de l’investisseur (résident ou non dans le pays). Elle tient également compte de la nature des biens (neufs ou anciens) et de leur prix. Pour l’achat du neuf, le paiement de l’IVA (équivalent de la TVA immobilière en France) est requis avec un taux de base de 10 %. Il existe aussi une taxe sur les documents juridiques (AJD). Concernant l’achat d’un bien immobilier ancien, l’acheteur est tenu de s’acquitter de l’ITP, une taxe de transfert des patrimoines. Ce dernier varie entre 4 % et 10 % du prix d’achat, en fonction de la localisation du bien.

Des investissements facilités avec une agence immobilière

Avant d’acheter un bien sur le marché immobilier en Espagne, il convient de faire appel à une agence immobilière. Les professionnels maîtrisent les caractères spécifiques du marché local leur permettant d’apporter une assistance effective. Leur accompagnement est crucial lors des démarches administratives et financières. En général, les étapes d’acquisition d’un bien immobilier dans ce pays estival se résument à :

  • obtenir un numéro d’identification espagnole (NIE),
  • ouvrir un compte bancaire dans les institutions locales,
  • signer un contrat d’arrhes (contrat d’achat),
  • signer l’acte authentique d’achat en la présence d’un notaire,
  • s’acquitter des différents frais et impôts,
  • s’inscrire au registre foncier espagnol.

Les agences fiables forment des groupes tels que l’Association professionnelle des gestionnaires immobiliers en promotion immobilière (GIPE). Vous pouvez aussi vous adresser au Registre des agents immobiliers de Catalogne (AICAT) dont les membres garantissent des services sécurisés.

L’Espagne est un choix idéal pour un placement dans les biens immobiliers à l’étranger. Le pays offre de nombreuses possibilités, aussi bien dans les achats neufs que dans les logements anciens. Le risque que votre logement soit vacant est aussi limité, en raison des forts mouvements migratoires.