Accueil Business Financement participatif pour PME comment ça marche ?

Financement participatif pour PME comment ça marche ?

Heureusement pour les PME, les banques ne sont pas les uniques recours pour le financement d’un projet. On comprend la position de ces banquiers sont plus réticents, mais c’est avec cette réticence que sont nés les différents modes de financement. Parmi ceux-ci, on peut citer le financement participatif. Faisons un zoom sur ce mode de financement.

A découvrir également : Les démarches nécessaires pour le changement d'adresse d'une association

Les différents types de financement participatif

Il faut comprendre que derrière le terme « financement participatif », on distingue trois types de financements. On a :

  • Le don : vous avez compris que par ce type de financement, l’investisseur n’attend pas de contrepartie financière. Cependant, le porteur de projet peut toujours lui offrir une contrepartie en nature qu’on appelle la récompense.
  • Le prêt : dans ce cadre, le capital investi par le financeur doit être remboursé par le porteur de projet. Là, on peut avoir des intérêts ou non. C’est le type de crowdfunding qu’on retrouve sur la plateforme credit.fr,
  • L’investissement : pour ce financement participatif, le financeur en échange de la somme qu’il apporte reçoit des titres financiers. À une certaine date déterminée à l’avance, par le porteur de projet et l’investisseur, l’investisseur peut récupérer la somme qu’il a investi et le porteur de projet reprend ses titres.

Le fonctionnement du financement participatif

Le financement participatif est appelé couramment le « crowdfunding ». Ce terme anglais peut être traduit par « financement par la foule ». Avec ce mode de financement, on a :

  Quelles sont les meilleures façons de trouver son orientation professionnelle ?

A lire également : Comment se déclarer Auto-entrepreneur Urssaf ?

  • d’un côté les porteurs de projets qui peuvent être des particuliers, les entreprises ou des associations. Ces derniers s’ils ont recours à ce mode de financement, c’est qu’ils ne disposent pas des fonds nécessaires pour la mise en exécution de leur projet,
  • et de l’autre côté les financeurs. Il ne faut pas toujours croire que ces financeurs cherchent des bénéfices, car il y a ceux qui agissent dans une démarche philanthropique.

Pour mettre en relation les deux parties, on a une plateforme web réglementée par la législation. Les levées de fonds ne peuvent se faire que sur celle-ci et un porteur de projet peut avoir un ou plusieurs financeurs pour atteindre le montant qu’il demande. Sur les plateformes de financement participatif, le montant plafond est limité à 2,5 millions d’euros.

Qui peut avoir recours au financement participatif ?

Ce type de financement connaît un grand succès auprès des PME et des start-ups. En effet, il leur convient parfaitement. Cependant, un particulier ou une association peut également y avoir recours.

Le financement participatif est la solution adaptée quand on ne veut pas se tourner vers un établissement bancaire. Il pourra également convenir à ceux qui veulent avoir un financement complémentaire pour boucler le plan de financement. Pour le cas des PME en particulier, le crowdfunding permet de tester un nouveau produit ou service auprès d’une communauté de clients potentiels.

Ce qui se passe sur la plateforme de crowdfunding

Pour avoir son financement, le porteur de projet doit d’abord présenter son projet sur la plateforme de financement participatif. Tous les projets présentés ne sont pas acceptés, car la plateforme sélectionne les projets. Les projets sont sélectionnés selon un bon nombre de critères et là, il faut comprendre que la plateforme de financement ne garantit pas la viabilité du projet. Comme pour tout autre type de financement, l’investisseur peut perdre une partie ou l’intégralité du capital qu’il a investi.

  Comment devenir auto-entrepreneur ?

Sur la plateforme de crowdfunding, on peut donc retrouver plusieurs projets. Le financeur pourra alors choisir le projet qui lui convient et qui surtout selon lui est plus viable. Il est également libre de décider du montant qu’il va mettre dans le projet, mais là, pour éviter tout risque de perdre son capital, il devra bien comprendre et étudier le projet.

La somme versée par les investisseurs est d’abord collectée par la plateforme de financement participatif. Quand la levée de fonds arrive à son terme, elle s’occupe du versement des fonds au porteur de projet. Il est à noter que pour ce travail de mise en relation, la plateforme touche une commission auprès du porteur de projet. Il se peut également qu’elle facture certains frais aux investisseurs.