Comment mieux gérer ses dépenses personnelles ?

by

Dans cet article, nous vous donnerons tous nos conseils pour vous aider à mieux gérer votre budget .

Dans le résumé :

A découvrir également : Comment répartir les dépenses dans une famille recomposée?

  • Qu’ est-ce qu’un budget ?
  • Pourquoi gérer votre budget ?
  • Obtenir des revenus
  • Contrôler vos dépenses
  • Répartition des dépenses
  • Passez en revue vos dépenses
  • Maîtriser vos économies
  • Dans la pratique
  • Connaître votre capacité à dépenser par article

Ce sera l’occasion de définir ce qu’est un budget et pourquoi s’en préoccuper.

Dans un premier temps, nous aborderons le concept de revenu et entrerons au cœur de la question des dépenses.

A lire aussi : Les questions à poser à un conseiller financier

Nous vous donnerons alors tous nos conseils dans la maîtrise de vos finances, première étape dans la constitution et le développement de vos actifs.

Qu’ est-ce qu’un budget ?

En tout cas, un budget est le résumé des recettes et des coûts prévus.

Concrètement, c’est la différence entre le revenu que vous recevez et tous vos les dépenses.

Souvent ignorés, nous vous montrerons qu’il s’agit de la première étape dans la constitution et le développement de votre patrimoine.

Pourquoi gérer votre budget ?

Tout d’abord, avoir une meilleure gestion budgétaire vous permettra de limiter une certaine déception.

L’ objectif est d’éviter :

  • découverts sur votre compte courant
  • frais bancaires supplémentaires liés au refus de prélèvements
  • Oppositions sur les lignes de crédit

En effet, tous ces coûts, réunis de bout en bout, peuvent avoir de graves conséquences sur votre vie quotidienne.

Contrôler votre budget signifie que vous évitez le stress de ne pas payer vos factures ou de ne pas être en mesure de vous faire plaisir.

Cette organisation est la porte d’entrée pour construire votre capital.

Un bon équilibre de vos finances vous permettra de mettre de l’argent de côté chaque mois.

Cette somme peut alors être affectée au financement d’un ou de plusieurs projets, à court terme, moyenoulong terme .

Si ce besoin de capital est urgent ou trop éloigné pour pouvoir attendre les fonds, surtout pour acheter des biens immobiliers, il sera toujours possible d’emprunter cet argent à une banque.

De plus, dans le domaine de la gestion de patrimoine, le crédit reste un véritable effet de levier, ce qui vous permet de libérer une grande somme d’argent à court terme.

Obtenir des revenus

Concentrons-nous maintenant sur les différentes parties qui composent votre budget et leur allocation pour une meilleure gestion.

Comme nous l’avons vu dans l’introduction, le budget est la différence entre vos revenus et vos dépenses.

Votre revenu correspond aux salaires, salaires ou pensions que vous recevez chaque mois.

Mais il peut aussi s’agir d’un revenu provenant de votre patrimoine, comme le revenu foncier, par exemple, ou d’une aide publique comme les allocations familiales.

  Que faire si on ne peut pas payer ses impôts ?

Les revenus sont donc la base d’un budget, ils sont votre pouvoir d’achat et votre capacité à mettre de côté.

Parce que avant que tu veuilles pour gagner plus, il est important de vous poser quelques questions :

  • est-ce que mes dépenses me permettent de réaliser mes projets d’avenir aujourd’hui ?
  • Est-ce que je vis au-delà de mes moyens ?

Contrôler vos dépenses

Pour répondre à cette question, passons dans les détails de ces dépenses qui ont une incidence sur votre budget.

Les différents types de dépenses

Il y a 3 types de dépenses

 :

  • ceux qui sont fixes, que vous payez périodiquement, mensuellement, annuellement
  • ceux qui peuvent varier d’un mois à l’autre, comme vos passe-temps, vos achats alimentaires
  • ceux qui sont exceptionnels, prévus ou non.

Faire le bilan de vos dépenses

Donc, le premier conseil que nous pouvons vous donner est de faire le point sur vos finances .

Prenez le temps d’analyser vos comptes bancaires et de répertorier toutes vos dépenses récurrentes.

Faites vos relevés sur une année, si nécessaire, pour enregistrer ce que vous payez mensuellement, annuellement ou de temps à autre. le temps.

Mais notez ces montants qui reviendront tôt ou tard.

Dépenses mensuelles qui ne sont pas

Afin de mieux organiser votre budget, notre deuxième conseil peut être de mensuellement toutes les dépenses qui ne le sont pas.

Vous avez nécessairement des dépenses dans l’année que vous ne payez pas tous les mois.

Nous parlons ici :

  • des vacances
  • abonnements payés à la fois
  • ou votre impôt foncier ou votre impôt foncier.

Donc, l’idée est de forcer le mensuel de deux façons, soit vous avez la possibilité de mensuellement vos frais directement , par exemple le paiement de votre impôt foncier, qui peut être décalé.

Soit vous forcez à mettre de côté chaque mois 1/12 d’une dépense annuelle .

Par exemple, si vous devez 1 200€ en septembre, il sera plus facile de réserver 100€ chaque mois à partir d’octobre que de payer 1 200€ à la fois.

Parce que ce montant peut avoir un impact négatif sur votre pouvoir d’achat dans Septembre.

Contrôler votre budget est aussi de vous amuser, alors n’hésitez pas à budget des sommes dédiées aux loisirs.

Par exemple, décidez d’un montant annuel consacré à vos vacances et afin de ne pas trop influencer votre budget, prévoyez de réserver ce montant tous les mois. Cette solution vous permettra de vous faire plaisir sans vous sentir coupable pendant vos vacances.

Prévoir différents types de dépenses et les répartir dans le temps vous permet de gérer les budgets pour les mois suivants et vous ne risquez pas de vous retrouver dans le rouge.

Répartition des dépenses

Maintenant que vous avez fait ce travail, il est temps de faire une première évaluation.

Comparez ce que vous gagnez par mois et vos dépenses mensuelles, ce montant doit inclure les paiements futurs que vous avez budgétisés .

Si le résultat est négatif ou proche de 0, soit vous vivez au-dessus de vos moyens, soit vos dépenses futures sont excessives.

Au contraire, si le résultat est positif, la somme permettra le financement d’un futur projet ou la mise en place d’économies.

  Comprendre la donation universelle entre époux

Toutefois, la répartition entre vos différents postes de dépenses est-elle équilibrée ?

En ce qui concerne la distribution, plusieurs règles existent, et nous verrons aujourd’hui les règles 50/30/20.

Si vous prenez une base de 100, ce qui correspond à votre revenu mensuel.

L’ idéal est d’avoir 50% dédiés à vos dépenses fixes , 30% à vos dépenses variables et 20% à vos économies .

Idéalement, 50 % de vos revenus devraient être consacrés à vos dépenses fixes.

Ceci correspond à toutes vos factures (taxes, assurances, abonnements) et tout ce qui concerne votre logement (loyer ou crédit mensuel).

Quoi qu’il en soit, vous avez peut-être remarqué qu’en réalité il est souvent difficile de louer votre résidence principale ou de l’emprunter pour l’acheter si vous ne gagnez pas 3 fois le loyer ou 3 fois la durée du crédit.

Dans un deuxième temps, 30 % de votre revenu devrait être consacré à des dépenses variables.

Ce sont les paiements quotidiens qui changent d’un mois à l’autre.

C’ est vos loisirs, vos sorties, mais aussi vos achats de nourriture ou de carburant pour la voiture.

Enfin, les 20% restants seront dédiés à l’épargne !

Ce pourcentage est le point de départ de la création d’une richesse sans emprunt.

Parce que sans capacité d’épargne, donc sans la possibilité de mettre de côté, il sera difficile de développer votre richesse.

Ces montants ne sont pas fixes, bien sûr, et ils peuvent être adaptés à la situation de chacun.

Cependant, sachez que plus vous vous en éloignerez, plus le financement de vos projets et la mise en valeur de votre patrimoine seront compliqués.

Passez en revue vos dépenses

Maintenant, trois observations peuvent être faites.

La première  : votre situation est parfaite, votre revenu répond à vos besoins et à vos dépenses sont bien distribués.

La seconde est que vos dépenses sont assez mal réparties et que vous ne pouvez pas obtenir un pourcentage décent d’épargne.

Troisièmement  : rien ne va mieux, vos revenus ne suffisent pas pour payer vos dépenses.

Dans tous les cas, vous pouvez essayer de chercher un moyen d’obtenir un revenu supplémentaire .

Mais avant cela, ne serait-il pas plus intéressant de commencer par chercher un moyen de réduire vos fardeaux.

Les questions à vous poser sont variées.

Sur votre logement, par exemple :

  • Combien mon logement contribue-t-il à mes dépenses ?
  • Est-ce que devenir propriétaire au lieu de la location me ferait économiser de l’argent ?
  • Et si je suis déjà propriétaire, la renégociation de mon prêt réduit-elle mes paiements mensuels ?

L’ idée ici est de passer en revue la plupart de vos dépenses et d’optimiser leurs coûts.

Par exemple, vous trouverez sur Internet de nombreux simulateurs qui vous permettent de comparer les prix entre différents produits :

  • assurance
  • les fournisseurs d’énergie,

Regardez également vos abonnements, aujourd’hui nous avons un large choix d’abonnements possibles tels que :

  • salle de sport,
  • magazine,
  • téléphone,
  • Internet,
  • musique,
  • diffusion en continu,
  • livraison de divers colis ou boîtes,

Essayez de faire le point sur l’utilisation de chacun de ces abonnements et pensez à l’utilité de les conserver en fonction de l’utilisation réelle que vous utilisez faite.

  Comment fonctionne l'héritage ?

Enfin, si vous payez trop d’impôts, il serait intéressant d’essayer de les réduire.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur toutes les solutions existantes en matière d’impôt sur le revenu.

Alors tu es prêt à poursuivre les dépenses ?

Maîtriser vos économies

Parce que l’essentiel ici est de compenser au mieux ce pourcentage de 10%, 20% ou plus d’économies.

Afin de pouvoir développer vos projets personnels, vos projets familiaux ou votre projets d’investissement.

Nous vous rappelons la règle de la gestion budgétaire équilibrée :

  • 50 % des dépenses fixes
  • 30% dédiés à vos paiements quotidiens
  • 20% d’économies

Dans la pratique

Créez vos comptes

En pratique, pour bien gérer vos finances au quotidien, après avoir défini la répartition correcte de vos dépenses, vous devez suivre votre budget.

Pour cela, il existe de très bonnes applications pour gérer vos comptes sur une base quotidienne, mais si vous voulez une solution plus personnelle, vous pouvez toujours le faire sur un fichier Excel ou sur papier.

Connectez-vous régulièrement à vos comptes bancaires et vérifiez la corrélation entre vos dépenses et vos prévisions.

Quelles factures n’avez-vous pas encore payées ce mois-ci ?

Ceux qui iront sur votre compte demain ?

Ou quelles sont les factures qui n’ont pas le montant habituel ?

Une bonne surveillance des paiements, au jour le jour, ou une fois par semaine, vous permettra d’adapter vos dépenses variables pour terminer le mois calmement.

Connaître votre capacité à dépenser par article

Pour ce faire, il vaut toujours la peine de calculer au début du mois vos capacités de paiement.

En pratique, il s’agit de savoir quel est le budget par semaine de vos dépenses variables.

Vous pouvez également pousser ce budget hebdomadaire par poste :

  • votre course culinaire,
  • carburant,
  • vos passe-temps,

Prenez la méthode qui vous convient le mieux afin de respecter votre budget, car toute dépense plus élevée aura une incidence sur votre pourcentage d’épargne, ou pire encore, sur votre capacité à terminer le mois ou à payer une facture en 3 ou 4 mois.

L’ œil patrimonial de CGP ONE

Faites une évaluation dès aujourd’hui de vos revenus et dépenses et essayez de vous orienter vers une répartition de vos dépenses qui ressemble à 50 % des dépenses fixes, 30 % des dépenses variables et 20 % des dépenses consacrées à l’épargne.

Si vous ne pouvez pas le faire, essayez de limiter vos dépenses fixes, en essayant de comparer offres existantes d’autres concurrents.

Posez-vous les bonnes questions sur l’utilité de vos abonnements.

Si vous payez des impôts, essayez de voir comment les réduire.

Anticipez vos dépenses futures autant que possible à mettre de côté chaque mois.

Nous vous invitons à consulter régulièrement vos comptes et à vérifier la bonne corrélation avec votre budget.

Enfin, ces règles ne sont pas fixées dans le marbre, elles peuvent s’adapter à tout le monde.

Essayer de le faire est déjà une première étape dans la constitution et le développement de votre patrimoine.

0

Les autres lecteurs lisent également :