Arrêt maladie et mal de dos : explications

by

douleur lombaire chronique, ou douleur dans le bas du dos, est une pathologie fréquente. Dans leur vie, 2 employés sur 3 souffriront de douleurs lombaires. C’est l’une des causes les plus courantes de cessation de la maladie à long terme. Mais d’où vient ce mal de dos ? Une équipe norvégienne a étudié les liens entre la lombalgie chronique et le type de travail La …

A voir aussi : Comment perd-on son bonus auto ?

Un lien entre le mal de dos et le travail

L’ étude norvégienne a participé à environ 14 000 participants (7580 femmes et 7335 hommes) pendant 11 ans. Aucun des sujets n’avait de mal au bas du dos au début de l’enquête. On a demandé aux élèves de remplir un questionnaire sur leur activité physique au travail afin de les classer en 4 catégories :

  1. Poste sédentaire : travail de bureau ou dans des ateliers de montage ;
  2. Poste impliquant la marche : vendeurs, les enseignants…
  3. Poste impliquant la marche et le transport de lourdes charges : infirmières, livreurs, ouvriers du bâtiment…
  4. Travail ténu : agriculteurs, forestiers, grands travaux…

Après 11 ans, les participants ont de nouveau rempli un questionnaire. Des variables autres que l’activité professionnelle ont également été prises en compte afin d’éviter les biais : âge, poids, sport, éducation, tabagisme.

A lire en complément : La bonne tenue à porter lorsque l'on conduit une voiture

À la fin de l’étude, 19% des femmes et 13% des hommes se sont plaints de douleurs lombaires . Cependant, il existe des différences selon le poste de travail. Après avoir ajusté avec les variables ci-dessus, il est devenu évident que le risque de développer une lombalgie chronique était :

  Comment perd-on son bonus auto ?

Pour les femmes :

  1. Supérieur 11 -14% (par rapport au poste sédentaire) dans le cas d’une position impliquant la marche ;
  2. Plus de 21 à 27 % en cas de travaux impliquant un port de recharge ou de travaux lourds .

Pour les hommes :

  1. Plus de 16 à 36 % pour les travailleurs de la force.

Sans surprise, c’est donc le travail qui lui demande le plus qui prédispose à souffrir du dos.

Cependant, l’apparition de ces lombalgies induites par le travail n’est pas inévitable. Leur prévention implique une approche technique, organisationnelle et individuelle.

Lire aussi

— Maux de dos chroniques : yoga aussi efficace que la physio ! Prévenir les maux de dos au travail

L’ entreprise a tout intérêt à prévenir les lombalgies, ce qui peut entraîner une baisse du rendement des employés ou même une maladie. Pour leur part, les salariés sont protégés par le Code du travail, qui impose à l’employeur l’obligation de préserver la santé physique et mentale de ses salariés (article L. 4121-1).

Dans le cadre de la manipulation de la charge, la prévention des maux de dos se concentre sur :

  1. La diminution du poids unitaire du charges. Mécanisation dans la mesure du possible ;
  2. Aménagements de l’espace pour faciliter le travail (p. ex. hauteur de stockage) ;
  3. Organisation du travail (rotation des équipes, pauses, etc.)
  4. ; Formation des employés à la réduction des risques (bonnes pratiques de transport, etc.).

Dans le secteur de la santé, par exemple, les risques liés à la manipulation des personnes sont réduits par des moyens techniques tels que :

  1. Lits ou baignoires réglables en hauteur, plans de travail à la bonne hauteur (comme les chariots qui comportent un plan de hauteur incliné pour permettre l’écriture dans les dossiers du patient)
  2. Transférer des feuilles ou des planches pour le repositionnement dans le lit ou pour faciliter le glissement des patients sur une civière ;
  3. Transporteurs de chaises ou de chaises électriques qui aident à l’enquête du patient ;
  4. Une amélioration de la disposition du stockage dans les étagères (charges rarement utilisées en haut et en bas, lourdes charges ou fortement utilisées à mi-hauteur)…
  Quel permis pour conduire un quad ?

Précautions nécessaires pour que le travail ne rime plus avec des maux de dos .

Lire aussi

— lombalgie : lorsque l’entreprise paie la facture Isabelle V., journaliste scientifique

Sources

— Niveau d’activité physique au travail et risque de lombalgie chronique : suivi de l’étude sur la santé Nord-Trondelag. Plos One — doi.org/10.1371/journal.pone.0175086. Ingrid Heuch et coll. 10 avril 2017. – Douleur au bas du dos. INRS. — Consulté le 08 septembre 2017. — Allégez la charge ! Site Web de Biotechno. — Consulté le 08 septembre 2017.

0

Les autres lecteurs lisent également :