Accueil Retraite Retraite des professions libérales : ce qu’il faut savoir

Retraite des professions libérales : ce qu’il faut savoir

La retraite des professions libérales est un véritable sujet qui concerne sérieusement les Français. On fait aujourd’hui la différence entre retraite de base et retraite complémentaire. Mais qu’en est-il pour les professions libérales ? Retour sur l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la retraite des professions libérales.

Préparer sa retraite quand on est en profession libérale

La préparation de la retraite se fait progressivement, au cours de la vie, que l’on soit en profession libérale ou non, d’ailleurs. Parce qu’il est rassurant de savoir que l’on aura juste ce qu’il faut pour sa retraite, il est conseillé de prendre de l’avance sur les questions à se poser.

A lire en complément : Professions libérales : comment assurer sa retraite ?

Vous êtes en profession libérale et vous commencez à vous demander quelle sera votre retraite le moment venu ? Comme pour toute personne, quel que soit son statut, il existe une retraite de base et une retraite complémentaire.

La retraite de base des professions libérales

Les professions libérales se font un souci légitime depuis l’annonce de la réforme des retraites par le gouvernement. Les retraites vont changer et avec elles, tout un système de calcul de cotisations.

Lire également : Senior et dépendance

La retraite des professions libérales change mais conserve une base. Certaines professions libérales sont situées en première ligne et perdront des avantages. Aujourd’hui, la retraite de base des professions libérales est gérée par la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales). Cette retraite de base fonctionne par régime à points, ce qui en fait sa particularité.

  Professions libérales : comment assurer sa retraite ?

Pour connaître le montant de votre retraite de base en tant que profession libérale, plusieurs paramètres entrent en compte :

  • Le nombre de points acquis au cours de votre carrière
  • La valeur du point retraite de base lors de votre départ
  • Le taux de pension, qui varie en fonction de la durée d’assurance
  • La durée d’assurance, elle, est l’équivalent du nombre de trimestres acquis (entre 160 et 172 sont requis)

Le nombre de point acquis dépend des revenus que vous avez soumis à cotisations. Votre caisse de retraite (CNAVPL) peut vous fournir ce nombre. Le calcul simple de votre retraite de base se fait suivant cette formule :

Retraite de base = Valeur du point x Nombre de points acquis x Taux de pension

La retraite complémentaire des professions libérales

Pour les professions libérales, le système complémentaire fonctionne également sur régime à points. Tout comme pour les autres professions et statuts, ces points de retraite sont acquis, puis convertis en pension complémentaire lorsque vient le moment d’effectuer sa liquidation de droits.

Pour les professions libérales, la retraite complémentaire peut être gérée par 10 caisses différentes, en fonction de la profession que vous exercez. Experts-comptables, architectes, avocats, notaires et bien d’autres… Chaque profession libérale est rattachée à une caisse différente, avec ses spécificités.

Pour en savoir plus sur la retraite des professions libérales, il convient de se rapprocher de la caisse qui gère votre profession, afin d’anticiper votre pension de retraite,  votre situation de retraité et vos droits. Si la réforme des retraites affecte les professions libérales, il existe cependant des solutions afin de gérer cette transition.