Accueil Finance Le rôle du notaire dans la gestion du patrimoine

Le rôle du notaire dans la gestion du patrimoine

La gestion du patrimoine représente de nos jours un défi de taille pour toute personne ayant des perspectives d’avenir. Elle revêt des particularités qui en font un projet bien complexe, puisqu’elle implique aussi bien la gestion des actifs, des passifs, des charges, des revenus, de la fiscalité ainsi que des charges inhérentes à chaque acquisition.

De plus, lorsqu’il est question d’intégrer dans la répartition des investissements la nécessité de subvenir aux besoins du quotidien, d’honorer ses obligations fiscales ou de faire face à un imprévu, la tâche devient bien plus fastidieuse. Dans un tel contexte, l’implication d’un expert en gestion du patrimoine ne saurait être de trop. Découvrons ensemble, le rôle du notaire dans la gestion du patrimoine.

A voir aussi : Quel type de compte pour commencer à investir en bourse ?

Les outils de gestion de patrimoine que peut vous conseiller un notaire

Parmi les outils de gestion d’un patrimoine, l’investissement locatif est sans doute l’option la plus lucrative. Il consiste à s’approprier certains biens immobiliers qui seront destinés à la location. Même si l’investissement locatif est soumis à des conditions spécifiques en fonction du type d’acquisition, il permet de percevoir de manière constante un revenu complémentaire qui fera davantage accroitre votre patrimoine financier.

De plus, en matière de gestion de patrimoine, la SCI familiale peut être une option très porteuse. Elle permet d’assurer la gestion efficiente d’un bien au plan patrimonial, mais elle offre aussi des atouts au plan successoral. Il s’agit en fait d’une société au sein de laquelle les membres d’une même famille apportent une quotité d’un immeuble qu’ils possèdent. La société devenant ainsi propriétaire de l’immeuble, chaque investisseur pourra récupérer une contrepartie de parts sociales.

  Quel plafond pour le livret A ?

A lire aussi : Comment faire fructifier 100 € ?

En considérant le fait qu’il soit plus facile de repartir les parts d’une société que de partager un immeuble, la société civile immobilière (SCI) facilite la transmission d’un bien. C’est d’ailleurs une bonne formule pour devenir propriétaire à plusieurs.

Enfin, l’un des outils les plus compétitifs que pourrait vous suggérer un notaire est sans doute l’assurance vie. Cette option permet en cas de décès de favoriser ou de protéger une ou plusieurs personnes. Le souscripteur est sans aucun doute libre de désigner les bénéficiaires de son choix. Il faut noter toutefois qu’en l’absence d’un bénéficiaire potentiel, l’épargne effectuée dans le cadre d’une assurance vie est automatiquement incorporée à l’actif successoral. Pour éleborer une bonne stratégie de gestion du patrimoine, vous trouverez sur https://binois-vautier.notaires.fr les compétences dont vous avez besoin.

Le notaire et l’aspect financier de la gestion du patrimoine

La gestion du patrimoine implique plusieurs paramètres, mais l’aspect financier est sans doute l’un des plus importants. Les notaires l’ont compris et y focalisent désormais leurs actions. Sans avoir la prétention de se substituer aux acteurs financiers tels que les banques, le Crédit Agricole et autres institutions financières, ils conseillent leurs clients sur les stratégies patrimoniales à adopter ainsi que les produits financiers les plus adéquats. Dans ce rôle, le notaire prend en compte la fiscalité des revenus afin d’évaluer les perspectives réelles de productivité.

Le notaire peut également aider à évaluer efficacement l’incidence fiscale d’une succession afin d’anticiper des actions visant à optimiser la transmission de votre patrimoine. En outre, il est parfois difficile de faire un choix judicieux parmi les différents produits d’épargne que proposent les institutions financières. En fonction de votre profil, de vos objectifs et de vos besoins, le notaire peut définir avec vous les solutions les plus adaptées offrant des perspectives de croissance de votre patrimoine financier.

  Pourquoi investir dans une SCPI ?