Accueil Banque Le compte joint : réponses aux questions récurrentes

Le compte joint : réponses aux questions récurrentes

Une très grande majorité des couples ouvre un compte joint dans le but de gérer ensemble leurs dépenses communes. Même s’ils partagent un compte commun, les cotitulaires ont le droit d’ouvrir d’autres types de comptes dont le compte individuel. Par ailleurs, le compte joint partage certains traits avec le compte individuel. Quel est son réel intérêt et que faut-il savoir sur ce type d’offre ?

Qui a besoin d’un compte commun ?

Lire également : Intérêt du courtier en prêt immobilier pour un crédit immobilier

Le compte joint s’adresse généralement aux couples, mariés ou non. Par ailleurs, l’ouverture de ce type de compte nécessite au minimum deux personnes . Aucune justification n’est nécessaire pour ce qui est de la nature de la relation entre les cotitulaires.

L’ouverture d’un compte joint s’adresse ainsi à toutes les personnes qui souhaitent gérer ensemble la partie commune de leurs finances. Chaque cotitulaire est libre de verser sur le compte le montant qu’il souhaite. Chacun peut avoir librement accès au compte et l’utiliser pour toutes les opérations bancaires ordinaires.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un compte sans banque ?

Deux types de comptes communs

Le compte joint s’adresse généralement aux couples, mariés ou non. Par ailleurs, l’ouverture de ce type de compte nécessite au minimum deux personnes . Aucune justification n’est nécessaire pour ce qui est de la nature de la relation entre les cotitulaires.

  C'est quoi un libellé de compte ?

L’ouverture d’un compte joint s’adresse ainsi à toutes les personnes qui souhaitent gérer ensemble la partie commune de leurs finances. Chaque cotitulaire est libre de verser sur le compte le montant qu’il souhaite. Chacun peut avoir librement accès au compte et l’utiliser pour toutes les opérations bancaires ordinaires.

Les avantages de l’utilisation d’un compte joint

Le compte joint s’adresse généralement aux couples, mariés ou non. Par ailleurs, l’ouverture de ce type de compte nécessite au minimum deux personnes . Aucune justification n’est nécessaire pour ce qui est de la nature de la relation entre les cotitulaires.

L’ouverture d’un compte joint s’adresse ainsi à toutes les personnes qui souhaitent gérer ensemble la partie commune de leurs finances. Chaque cotitulaire est libre de verser sur le compte le montant qu’il souhaite. Chacun peut avoir librement accès au compte et l’utiliser pour toutes les opérations bancaires ordinaires.

Dans quelle banque ouvrir un compte joint ?

Ouvrir un compte commun  dans une banque en ligne, quel qu’en soit le type, est toujours plus avantageux que chez une banque classique. Le compte joint n’échappe pas à cette règle. Plusieurs avantages s’offrent à vous si vous procédez à l’ouverture d’un compte commun dans une banque en ligne. Notez que certaines banques en ligne ne proposent pas d’offres de compte commun.

Rapidité et facilité d’ouverture du compte

Ouvrir un compte joint dans une banque en ligne est d’une telle facilité. Tout se fait en quelques minutes depuis chez vous. Le remplissage du formulaire se fait avec une assistance logicielle, il est ainsi impossible de sauter ou d’oublier un champ obligatoire.

  Comment consulter mes comptes Crédit Agricole ?

Gratuité de l’utilisation des cartes bancaires

C’est l’un des avantages principaux du compte commun en ligne est que vous avez droit à des cartes bancaires utilisables sans frais. Notez toutefois que ces cartes peuvent être restreintes par des conditions. Il peut s’agir de plafonds de retraits, d’accès limité à certains DAB, etc. Pour profiter d’un service illimité, vous pouvez opter pour un compte joint type prémium.

Zéro frais de gestion

Les frais de gestion de compte est une des charges des comptes ouverts dans certaines banques traditionnelles. Chez une banque en ligne, même pour un compte commun, vous n’avez normalement pas à payer ce type de frais. Toutefois, il convient toujours de vérifier car toutes les banques en ligne ne pratiquent pas la même politique.

Qu’est-ce qu’il advient de l’argent en cas de décès d’un cotitulaire ?

Pour simplifier, en cas de décès de votre cotitulaire, vous ne possédez que la moitié de l’argent disponible dans le compte. D’une manière générale, vous ne pouvez pas utiliser cet argent, car il revient aux héritiers du défunt. Le compte joint peut rester accessible sauf si ces héritiers en font l’opposition.
Le compte est normalement changé en compte individuel après que toutes les démarches de succession aient été effectuées. Dans le cas des comptes joints avec plus de deux cotitulaires, le compte reste un compte joint. Il appartient à l’ensemble des cotitulaires encore vivants.

Le compte joint en cas de rupture et de litige

En cas de divorce ou de rupture des cotitulaires, il y a deux options :
la clôture du compte et désolidarisation. Vous avez tout intérêt à supprimer tout lien avec un compte joint en cas de séparation ou de divorce. La clôture d’un compte joint ne peut cependant pas se faire sans l’accord de tous les cotitulaires.
Si l’autre partie refuse la clôture du compte qui se fait par l’envoi d’une demande commune de résiliation, vous pouvez opter pour la désolidarisation. Dans ce cas, vous demandez à la banque d’être séparé du compte joint. Vous pouvez opter pour l’ouverture d’un compte individuel après cette désolidarisation. Les modalités peuvent être différentes selon chaque banque, il vaut s’informer à ce propos avant d’ouvrir un compte bancaire.

  Comment consulter mes comptes SmartPay by Sogexia ?

Qui est le responsable des incidents bancaires sur un compte joint ?

D’une manière générale, ce sont les couples qui ouvrent un compte commun. Cela suppose qu’en tant que cotitulaire, il se font confiance. Le problème se pose réellement si le compte joint est du type « Monsieur ou Madame ». Chacun est libre d’utiliser l’argent disponible dans le compte à sa guise.
Si l’un des cotitulaires est particulièrement imprudent avec les découverts ou abuse avec les chèques sans provision, il ne sera pas forcément le responsable. En fait, sauf désignation d’un responsable dans le contrat, les cotitulaires sont responsables des incidents bancaires au même titre.