Accueil Assurance Changement d’assurance emprunteur : les détails sur la démarche

Changement d’assurance emprunteur : les détails sur la démarche

Le coût de l’assurance emprunteur constitue souvent au moins 25% du coût total d’un crédit immobilier. Par ailleurs, la prime est souvent calculée à partir du montant total du prêt. Sur le long terme, les intérêts et le coût de l’assurance emprunteur pèsent lourd sur votre portefeuille.

Changer d’assurance emprunteur pour baisser ses charges

A découvrir également : Assurance habitation : suis-je bien couvert ?

Peut-être que vous avez souscrit à une assurance de groupe et que quelques mois après, vous vous rendez compte que les modalités de l’assurance ne vous conviennent pas. Il est effectivement possible de trouver une assurance prêt emprunteur qui correspond mieux à votre profil. Contrairement à celle d’une assurance de groupe, le calcul de la prime d’assurance emprunteur individuelle est basé sur vos critères personnels.

Depuis 2011, la délégation d’assurance est autorisée par la loi Lagarde. Cette loi vous permet de faire jouer la concurrence. Plusieurs établissements financiers proposent des offres d’assurance prêt immobilier plus ou moins intéressantes. Pour n’avoir à choisir que parmi les meilleurs, il est conseillé de vous faciliter la tâche avec un comparateur neutre impartial comme sur lesfurets.com pour faire une économie d’au moins 600 euros par an.

A découvrir également : Assurance habitation : comment vous assurer en tant que propriétaire occupant ?

Faire une analyse poussée des nouvelles offres

Il ne faut pas se mentir, changer d’assurance emprunteur est assez frustrant. Le fait est qu’il y a une vraie analyse des pour et contre à faire avant d’entamer la procédure. En plus, il ne faut pas oublier que pour que le transfert soit effectué, il faut également l’aval de votre banque actuelle. Pour votre banque, l’équivalence des garanties est suffisante.

  5 conseils pour baisser le prix de votre assurance décennale

Étudier plusieurs offres dans les détails

De votre côté, il faut réellement peser les atouts et inconvénients en prenant en considération l’impact des éléments tels que les limitations et exclusion de garantie, les délais d’attente et de franchise, le montant de l’indemnisation, etc. Une simulation du coût total de l’assurance emprunteur vous donne une idée globale du coût de l’offre.

Calculer les économies réelles

Si vous changez d’assurance emprunteur, c’est pour essayer de faire des économies sur les frais à payer en payant moins de primes. D’une manière générale, il est possible d’arriver à faire des économies de quelques centaines d’euros. Mais avant tout, faites bien le calcul pour soustraire les frais de transfert et de gestion de votre dossier.

Trois points essentiels à retenir avant de changer d’assurance emprunteur

L’analyse est la partie la plus difficile. D’ailleurs, pour cette partie, il est souvent conseillé de se faire aider par un professionnel. Pour le reste, il s’agit tout simplement de respecter les délais fixés par les lois en vigueur. Néanmoins, il faut s’attendre à préparer quelques paperasses pour constituer votre dossier pour le changement d’assurance. Notez également qu’il est possible de négocier le taux d’assurance avec votre propre banque.

C’est en ligne que vous allez pouvoir trouver la quasi-totalité des offres actuellement disponibles. Vous avez les comparateurs pour accélérer une grande partie de vos recherches. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est de choisir la meilleure offre pour votre cas sans oublier celle de votre banque actuelle. L’offre choisie doit vous permettre de faire de réelles économies sur le long terme. Mais elle doit également pouvoir alléger vos charges mensuelles.

  Dégâts dans l'appartement suite à une fête étudiante, que faire ?

Au plus tard, votre banque doit être mise au courant de votre démarche 15 jours avant le premier anniversaire du contrat. Si c’est pour un changement qui a lieu plus d’un an après votre souscription, la banque doit être prévenue au moins 2 mois avant l’anniversaire du contrat. Ces délais sont respectivement fixés par la loi Hamon et la loi Sapin 2.