Loi Hamon : évolution au niveau des assurances de prêts

Avec la loi Bourquin, la législation sur l’assurance prêt immobilier continue de progresser en faveur de l’assuré. L’ouverture à la concurrence joue un rôle crucial en termes d’accès et de résiliation de son assurance prêt immobilier. Nous expliquons tout en détail.

Résiliation annuelle de l’assurance prêt immobilier

Évolution des lois en faveur de l’assuré dans le cadre d’un prêt immobilier

A lire aussi : Intérêt du courtier en prêt immobilier pour un crédit immobilier

Alors que les banques sont opposées aux demandes de résiliation de l’assurance sur les prêts immobiliers, des lois ont été adoptées contre elles. En effet, une personne qui a contracté un prêt immobilier peut maintenant changer d’assureur. En 2010, la loi Lagarde a été adoptée, qui a affirmé le droit de résilier son assurance emprunteur. La loi interdit également à l’agence bancaire d’augmenter le taux hypothécaire si l’emprunteur décide d’assurer ailleurs.

En 2015, la loi Hamon complète la loi Lagarde en stipulant que la résiliation de l’assurance prêt immobilier peut avoir lieu dans l’année suivant l’achat de l’assurance. Ce projet de loi a aidé des personnes qui craignaient jusqu’ici que leur banque leur refuserait le prêt s’ils étaient assurés ailleurs. En 2017, la Loi Bourquin complète encore davantage les deux lois précédentes, offrant le droit de résiliation annuelle. Cela signifie qu’un emprunteur peut, à la date anniversaire de son assurance de prêt, la changer à la concurrence. Grâce à cette loi, de nombreux assurés économisent substantiellement sur leur prime d’assurance.

A lire également : Souscrire une assurance vie après 70 ans

Assurance prêt immobilier et ouverture à la concurrence

  Souscrire une assurance vie après 70 ans

Cette nouvelle loi conduit à une ouverture à la concurrence. Comme les banques n’ont plus la possibilité de refuser à un emprunteur de changer d’assurance (si le nouveau contrat a le même niveau de garantie que l’ancien), les acteurs du marché se démarquent en offrant des tarifs de plus en plus attractifs, afin d’attirer les clients et d’éviter une attrition massive. C’est une situation très favorable pour les particuliers qui peuvent maintenant comparer les tarifs chaque année et changer d’assurance s’ils trouvent des offres plus attrayantes.

Comme nous l’avons mentionné, les contrats d’assurance-prêt immobilier deviennent de plus en plus concurrentiels, c’est pourquoi un changement annuel de l’emprunteur d’assurance restera un cas isolé, les deux secteurs de l’assurance-crédit immobilier redoublent d’efforts pour offrir des garanties à des taux mieux négociés. Les individus profitent grandement des progrès que les lois Hamon et Bourquin leur ont permis de réaliser, car l’ouverture à la concurrence et les économies qu’elle entraîne contribuent grandement à l’augmentation de leur pouvoir d’achat. Il n’est donc pas rare qu’une personne modifie son assurance prêt immobilier et qu’elle souscrive un autre contrat au sein de sa nouvelle organisation, telles que l’assurance vie ou l’assurance habitation. Une tactique très populaire parmi les assureurs, qui gagnent de nombreux nouveaux clients, prêts à signer des contrats autres que leur assurance hypothécaire.

Économisez de l’argent en changeant votre assurance de prêt immobilier

Avec la loi Bourquin, qui intervient dans la ligne du Fir II, non seulement un individu peut changer d’emprunteur d’assurance, mais il peut le faire annuellement à la date anniversaire de la signature du contrat. De cette manière, elle peut suivre l’évolution des propositions faites dans ce domaine par les différents concurrents et passer chaque année à l’offre la plus attrayante si elle le souhaite. Ce droit permet à tout assuré de réaliser des économies réelles puisqu’il n’est plus tenu de conserver l’assurance initialement choisie.

  Comment développer son activité avec le crédit professionnel ?

Le délai de préavis pour modifier l’assurance hypothécaire

Vous l’aurez compris : le Bourquin (suite à l’amendement Bourquin) vient modifier la loi Hamon. En revanche, l’assuré doit néanmoins respecter un délai de préavis d’au moins deux mois pour pouvoir demander la résiliation de son contrat d’assurance crédit immobilier. Par exemple : si la date anniversaire de votre police d’assurance emprunteur est le 15 septembre, votre demande d’annulation doit être envoyée au plus tard le 15 juin à votre assureur actuel (qu’il s’agisse de votre banque ou d’un tiers, c’est-à-dire d’une assurance déléguée). Cela vous permettra de présenter votre demande avant cette date, tant que vous vous conformerez à l’avis de deux mois. Veuillez noter toutefois que si votre contrat a moins d’un an, le délai de préavis sera réduit à 15 jours.

Documents à fournir en cas de résiliation de son assurance crédit immobilier

Si vous avez pris la décision de changer votre assurance emprunteur, et que votre demande est faite avant deux mois de préavis, vous devrez également vous assurer que votre questionnaire médical est toujours valide. À savoir, ce questionnaire de santé a une période de validité, c’est pourquoi il est préférable de vous assurer qu’il n’est pas expiré lorsque vous prenez des mesures pour changer votre assurance crédit immobilier.

Résilier votre assurance prêt immobilier grâce à la Loi Bourquin

La loi Bourquin, qui date du 21 février 2017 et est entrée en vigueur le 1er janvier 2018, permet à un assuré qui a contracté un prêt immobilier de modifier son assurance hypothécaire à échéance annuelle, même si le prêt est en cours depuis plus d’un an. Une loi qui permet plusieurs milliers d’euros d’épargne, à condition que les garanties proposées par le nouvel assureur soient égales ou qu’elles couvrent mieux l’assuré. La résiliation ne peut avoir lieu si le nouveau contrat offre moins de garanties que celles incluses dans le présent contrat d’assurance prêt.