Accueil Crédit Le financement de travaux avec le crédit professionnel

Le financement de travaux avec le crédit professionnel

La force et l’avenir d’une entreprise dépendent principalement des fonds que vous serez en mesure d’apporter lors de sa mise en place. Contributions personnelles, épargne, primes, subventions, exemptions, prêts, etc.

Plusvotre contribution personnelle et vos garanties sont importantes, plus votre capacité d’emprunt augmentera. N’hésitez pas à demander à vos proches (argent de l’amour), appelez au crowdfunding (crowdfunding qui utilise Internet comme canal de communication) ou demandez à une plateforme d’initiative un prêt d’honneur (sans intérêt ni garantie, vous engagez sur l’honneur à le rembourser sur une période de deux à cinq ans). appelez à une entreprise Angel (voir notre article « Comment financer un fonds d’entreprise ») prêt à investir dans des start-ups ou du capital-risque qui va investir dans votre entreprise, si son potentiel de croissance est élevé à moyen terme.Une fois cet acompte est rassemblé, vous pouvez demander à votre banque pour le financement de votre entreprise. Nous parlons d’une banque « traditionnelle », pas un néo-banque.

A découvrir également : Qui peut bénéficier du prêt PAS et quels projets financer ?

En tant que professionnel, vous avez des besoins particuliers et surtout en termes de financement. C’est pourquoi un prêt bancaire professionnel spécifique est destiné à vous : c’est le prêt professionnel. Il couvre essentiellement trois types de prêts différents : les prêts conventionnels, l’affacturage et le crédit-bail (l’affacturage n’est pas fourni par une banque traditionnelle, nous ne le mentionnerons pas dans cet article).

Plan de l'article

  L'affacturage ou le Factoring expliqué

Qu’ est-ce que le Prêt Professionnel ?

Également connu sous le nom deCredit Entreprise,il est destiné uniquement aux professionnels en tant que tels, à savoir les artisans, les commerçants, les professions libérales, les agriculteurs, les associations,les auto-entrepreneurs et lesmicro-entrepreneurs. doit être destiné à un usage strictement professionnel (équipement, véhicule, locaux, Rolling, etc…) .La durée du prêt professionnel varie entre2 et 15 ans : la capacité de financement de l’emprunteur peut atteindre, dans certains cas, la montant total emprunté.La périodicité du remboursement du prêt professionnel est, comme le prêt aux particuliers, souventmensuellement  ; mais en même temps, le montant du prêt peut être emprunté. application de l’entreprise, la périodicité peut être faite trimestriellement ou semestriellement (ou même annuel, plus Exceptionnellement) .Enfin, le taux du prêt professionnel peut, comme pour les particuliers, être un taux fixe (constante mensuelle pendant toute la durée du prêt) ou variable (le taux varie selon un indice de référence et à une fréquence déterminée précédemment).

Lire également : Succession : faut-il déclarer son assurance vie ?

Que financer avec le prêt bancaire professionnel ?

Les besoins de financement des entreprises diffèrent considérablement des besoins des particuliers, notamment en ce qui concerne les montants concernés. Les professionnels peuvent demander un prêt pour financer les besoins de trésorerie, d’équipement ou de biens immobiliers : — Lesbesoins de trésoreriecorrespondent aux fonds nécessaires à l’activité de l’entreprise, au sens large. Financement du fonds de roulement, pour exemple, le rachat de propriété du capital d’une société (actions), etc. —Les exigences en matière d’équipement comprennent la nécessité d’équipementnécessaire pour le professionnel pour mener à bien son entreprise. (voitures, équipement, matériel informatique, etc…) — Lesbesoins immobiliers sont des besoins « en construction », les besoins des locaux que le professionnel doit satisfaire pour créer ou développer son entreprise (locaux commerciaux, bureaux, entrepôts, accessoires, etc…) Enfin, le crédit professionnel peut financer l’informatisation de l’outil de travail de l’entreprise.

  La tendance des taux de crédit immobilier en 2020

Les différents types de financement professionnel

Comme on l’a vu plus haut, derrière le terme « prêt bancaire professionnel », nous entendons plusieurs types de prêts tels que le crédit professionnel, l’affacturage ou le crédit-bail (l’affacturage n’est pas fourni par une banque traditionnelle, nous ne le mentionnerons pas dans cet article).

prêt amortissable (crédit bancaire classique)

Lecrédit d’entreprise est compris d’une manière similaire au crédit souscrite par des particuliers. Toutefois, elle a des conditions plus ou moins avantageuses car le professionnel peut être tenu de fournir une contribution personnelle de plus de 20 %, notamment dans le cadre d’une création d’entreprise ou d’une prise de contrôle.

marge de crédit

L’ entrepreneur dispose d’un certainmontant permanent de fonds, renouvelable par des remboursements réguliers.

rachat de crédits

objectif est deregrouper tous les crédits L’ en un seul prêt, avec une période de remboursement plus longue mais un taux réduit.

la facilité de paiement — le découvert

Certains prêts sont également cachés sous d’autres noms : en fait, la facilité de trésorerie ou ledécouvert favorise la flexibilité de l’entreprise et peut garantir son fonds de roulement sur une période déterminée.

crédit-bail

Bien que le crédit-bail soit connu des particuliers dans l’industrie des concessionnaires automobiles, ce principe est plus ancien pour professionnels. Le principe de la location est de permettre à un professionnel de bénéficier d’équipements qu’il ne pouvait pas avoir financés en raison de son coût trop élevé.Une organisation financière, qui peut être une banque, est l’acheteur de l’équipement à la place de l’entreprise et lui accorde la jouissance de celui-ci en échange d’un loi.A la fin du contrat, l’entrepreneur peut acquérir l’équipement en échange du paiement de la valeur résiduelle et en devient le propriétaire. Sinon, la banque (ou institution financière) est responsable de la revente de l’équipement.Cette formule a l’avantage de ne pas avoir à supporter les coûts de possession de l’équipement, et d’être responsable uniquement pour les coûts d’entretien.En conclusion, de nombreuses solutions sont à votre disposition pour compenser votre contribution à la création ou à la reprise d’une entreprise, via vos propres économies, vos proches et amis, des associations spécifiques, des subventions, des entreprises spécialisées dans l’investissement dans de jeunes entreprises, etc… Mais la plupart du temps, afin de sécuriser votre entreprise et de la maintenir, vous devrez recourir à un prêt bancaire professionnel et aux diverses facilités que votre banque peut vous offrir. Ils sont nombreux et peuvent s’adapter à vos besoins et au profil de votre entreprise. Notre conseil : soyez méticuleux, préparez votre dossier et comment vous allez présenter votre projet, et vous augmenterez les chances de gagner la confiance de votre partenaire.