Accueil Finance personnelle Comment gérer un budget ?

Comment gérer un budget ?

Le contrôle efficace de vos revenus vous permet de mieux gérer vos dépenses, d’épargner pour la retraite ou un projet, et d’éviter d’endetter. Crédits Conseils vous donne des conseils pour suivre l’évolution de son budget chaque mois.

A lire également : Que faire si on ne peut pas payer ses impôts ?

1. Gérer votre salaire et votre revenu est facile !

Afin de gérer correctement votre budget et vos dépenses, vous devez d’abord le déterminer avec précision ! Que vous utilisiez une application bancaire en ligne ou un fichier Excel, il est important de répertorier toutes vos rentrées de fonds et dépenses.

Recettes à prendre en compte lors de l’établissement du budget

  • Salaire brut
  • Les revenus supplémentaires, tels que les rentes, les revenus de location, les intérêts bancaires, les dividendes, les cadeaux et les primes, etc.
  • Prestations de l’État, telles que les allocations familiales, les revenus de l’IA et le chômage, les revenus complémentaires et d’assurance, etc.

Dépenses qui composent les dépenses

  • Les dépenses dites fixes, telles que le loyer, l’électricité, l’eau, les baux, le crédit factures de carte, taxes, primes d’assurance maladie, voiture, ménage, RC. Mais toujours le téléphone, et les divers abonnements ou paiements de pension alimentaire, etc…
  • Les dépenses courantes sont régulières, mais le montant total varie selon le mois, comme la nourriture ou les vêtements.
  • Et enfin, les dépenses occasionnelles, qui ne sont pas réalisées tous les mois en principe, mais dont les montants sont élevés, comme les vacances, les achats de produits technologiques ou de luxe.

2. Le budget moyen en Suisse, les chiffres

En Suisse, si le revenu brut est de 100%, voici le pourcentage moyen que représente chaque dépense. Est-ce que cette vue montre où les dépenses des ménages sont concentrées, avec 2,8 personnes en moyenne et un revenu brut moyen de CHF 9.917 :

  Comment économiser avec un petit salaire ?

A lire en complément : Les outils pour bien faire ses comptes

Dépenses de transfert obligatoires -27,7%
— Assurance sociale : cotisations -9,5%
— Impôts -11,7%
— Assurance maladie de base : primes -6,5%
Transferts en espèces à d’autres ménages -1,9%

Après avoir payé ces dépenses obligatoires, 70,4 % du revenu disponible reste. Après avoir supprimé à nouveau 17,1% des coûts liés aux autres assurances et 14,4% des revenus économisés, soit 1.428 CHF en moyenne, 53,3% restent utilisés pour les dépenses :

Dépenses de consommation -53,3%
— Produits alimentaires et boissons non alcoolisées -6,4%
— Boissons alcoolisées et tabac -1,1%
— Services de restauration et d’hébergement -5,8%
— Vêtements et chaussures -2,0%
— Logement et énergie -14,8%
— Ameublement, équipement et entretien du ménage -2,2%
— Dépenses de santé -2,5%
— Transports -7,5%
— Communications -1,9%
— Loisirs et culture -5,8%
— Autres biens et services -3,2%

Source : Office fédéral de la statistique

On peut voir que 14,8%, donc en moyenne, CHF 1463 est utilisé pour le loyer, ce qui n’est pas un petit montant, alors que les communications ne pèsent pas autant sur le solde, avec CHF 189 par mois. Le transport, en revanche, pèse lourdement sur le budget, avec une moyenne de CHF 742 par mois.

Avec ces informations, il est plus facile de comprendre quelles factures doivent être prises en compte et pour lesquelles un budget suffisant doit être fourni par mois.

3. Économisez de l’argent en évitant les dépenses inutiles ?

Trop souvent, nous faisons des dépenses qui peuvent être évitées, en ce sens qu’elles peuvent être facilement réduites en analysant les dépenses tout en étant organisées.

a.Éviter le découvert

Parfois, il est difficile de contrôler vos dépenses. Entre les cartes de crédit dont les factures arrivent seulement à la fin du mois et le porte-monnaie électronique qui vous permet de dépenser sur différentes plateformes en ligne et même d’envoyer de l’argent entre individus, il n’est pas toujours facile de savoir où vous êtes. Un conseil pour mieux gérer les dépenses quotidiennes ? Donne la préférence à l’argent comptant. Ainsi, vous pouvez réellement suivre combien vous dépensez par jour.

  Comment épargner ?

b.Prévision des dépenses à l’avance

Vous avez un cadeau à offrir ? Des vacances à planifier ? Un déménagement dans six mois ? Ces dépenses peuvent être calculées plusieurs mois à l’avance. Économisez un peu chaque mois pour réaliser votre projet. Ainsi, vous profitez de vos vacances sans vous soucier de l’argent !

C.Gérer votre stock alimentaire

Sur Terre, 1/3 de la nourriture est jetée ! Et avec elle, l’argent à la consommation. Cette pratique doit cesser, à la fois pour la planète et pour votre portefeuille. Avant d’acheter votre épicerie, analysez ce qui reste dans votre réfrigérateur et vos armoires et faites une liste de courses.

Une fois que vous arrivez au magasin, vous ne céderez pas aux tentations et partirez avec la nourriture nécessaire !

4. Commencer à enregistrer

Une fois que vos dépenses mensuelles et occasionnelles sont sous contrôle, il est temps de commencer à économiser ! Mais pour quelles raisons ?

Tout d’ abord, pour faire face à des dépenses imprévues, telles que les frais médicaux ou les frais de réparation de votre véhicule ou même le poêle qui se déplace.

Deuxièmement, à vous construire une retraite plus confortable. Nous n’y pensons pas toujours, cependant, il est essentiel de penser aussi à son ancien temps et aux coûts qu’ils encourent. Que vous souhaitiez rester en Suisse, où le coût de la vie est assez cher ou déménager à l’étranger pour passer votre retraite dans un pays chaud, vous aurez besoin de liquidités !

Troisièmement, l’épargne fait aussi réaliser certains rêves ! Que ce soit pour des vacances dans les Caraïbes ou au Canada, épargner vous permettra de voyager où vous voulez.

  Comment économiser au quotidien ?

Même si les économies peuvent être épargnées de différentes façons, deux façons sont efficaces.

Compte d’épargne

Tout d’abord, vous devez décider pourquoi vous voulez économiser. Cela peut vous sembler étrange, mais avoir un objectif vous aide à trouver la motivation dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs !

Une fois que l’objectif est fixé et que votre budget mensuel est calculé, vous savez combien vous pouvez mettre de côté. Une bonne pratique consiste à réserver au moins l’équivalent de 3 mois de dépenses mensuelles.

Pour mettre de côté, plusieurs solutions sont à votre disposition : une fois par mois, une fois par trimestre, c’est la façon dont vous préférez. Cependant, afin de maintenir les objectifs enregistrés que vous avez fixés pour vous-même, économisez régulièrement. Fixer les dates et rester debout. Tout économiser en un seul versement par an nécessite une rigueur personnelle très élevée. Pour des économies optimales, effectuez des paiements tous les mois, par exemple en configurant un transfert automatique.

3e pilier

La troisième nous permet de combler et de combler les lacunes en matière de prévoyance obligatoire. Très utile pour former un fonds pour la retraite !

Vous devez être majeur et vivre en Suisse ainsi que recevoir un revenu imposable pour avoir le droit d’ouvrir un compte du troisième pilier. Vous pouvez l’ouvrir avec une banque ou une assurance. Sachez que vous pouvez ouvrir un 3e pilier, appelé 3A lié, jusqu’à 5 ans avant la retraite, après que cela n’est plus possible.

En 2020, un salarié pourra contribuer jusqu’à CHF 6’826.- dans le pilier 3A. Bien qu’un travailleur indépendant qui n’est pas affilié à un , le montant maximum déductible est de CHF 34’128. En plus d’économiser facilement, le 3ème pilier 3A lié vous permet de recevoir des déductions fiscales.