Comment développer son activité avec le crédit professionnel ?

by

La création ou le développement de votre entreprise nécessite un investissement financier considérable. Malheureusement, une contribution personnelle ou un fonds propre en espèces n’est pas toujours suffisant pour couvrir les besoins. Mais demander du crédit à une banque n’est pas une petite affaire. Et il ne faut pas oublier que même si le banquier est un partenaire ou même un allié, il peut choisir avec qui il veut travailler. Tous nos conseils pour obtenir un financement professionnel.

A voir aussi : L'affacturage ou le Factoring expliqué

Financer votre activité professionnelle : mettre toutes les chances de votre côté

La banque professionnelle reçoit une dizaine de demandes de financement professionnel ou de crédits pros par jour. Un bilan solide et crédible doit être établi pour sortir de la foule et attirer son attention. En outre, il est nécessaire d’être persuasif pendant la journée de l’entrevue en adoptant la bonne conduite en fonction de la situation.

Un dossier en béton pour séduire son banquier

Avoir un bon projet est bon, sachant comment le partager avec votre interlocuteur est mieux. D’où la valeur de la mise en place d’un fichier qui reflète le projet. En d’autres termes, un dossier qui met en évidence et détaille tout ce qui concerne le projet et l’entrepreneur. De plus, il ne faut pas oublier qu’un dossier complet et bien écrit démontre le sérieux de l’entrepreneur.

  Financer des murs commerciaux grâce au crédit professionnel

A voir aussi : Comment faire une demande de prêt à la consommation ?

En fait, le dossier de demande de financement professionnel doit contenir au moins :

  • Étude de marché
  • Un business model qui présente l’entreprise : son secteur d’activité, ses produits ou services, le type de clients ciblés, la concurrence, l’organisation interne (les différents employés) ;
  • Un pland’affaires est la pierre angulaire de la demande. Par conséquent, elle doit être irréprochable, c’est-à-dire réalisable et réaliste selon les critères d’intérêt et les garanties produits par le développement du travail de l’emprunteur afin de garantir que le remboursement puisse être effectué. Le plan d’affaires doit contiennent un bilan prévisionnel sur 3 ans, un état de financement, un plan de trésorerie et un compte de profits et pertes prévisionnels sur 3 ans ;
  • La situation de l’entrepreneur  : état civil, curriculum vitae, preuve de résidence, 3 derniers relevés de compte, état de la propriété, contribution et garanties offertes par le développement de son travail.

Bon à savoir  : Chaque chiffre présenté dans le plan d’affaires doit être justifié et justifiable par des critères d’intérêt garantissant le remboursement du prêt.

Pour la maintenance à son avantage

Si le dossier réussit le test de sélection, le prochain défi pour l’entrepreneur est l’entrevue. Comme pour tout professionnel d’entretien, il faut de la préparation et de la rigueur. Connaître votre dossier par cœur afin d’être prêt pour toutes les éventualités le jour J peut être un bon point. Cependant, avoir la structure à l’esprit est déjà un grand avantage.

Pour financer votre activité professionnelle, jouer la carte de la transparence est primordiale. Dans tous les cas, le professionnel de la banque vérifiera tous les faits déclarés par l’entrepreneur et réalisera s’il y a des raisons d’être suspect. Il faut faire confiance à son projet, mais trop embellir la situation peut mettre en doute et discréditer la demande.

  Avantages de la SCI à l’impôt sur les sociétés

Enfin, il ne faut pas avoir peur de la critique. Lors de l’entretien, le professionnel de la banque ne manquera pas de donner son avis sur certains points. L’essentiel est de penser que tout conseil est bon à prendre. De plus, c’est une marque de professionnalisme qui peut faire incliner les échelles sur son côté.

Qui devriez-vous vous tourner pour financer votre activité professionnelle ?

Le premier réflexe de tout entrepreneur est de se tourner vers sa banque personnelle , à juste titre. Elle connaît son histoire et son parcours professionnel. Cependant, nous ne devons pas limiter nos champs d’action et nous tourner vers la concurrence. En tout état de cause, les banques ont un intérêt à fournir des crédit si le projet en vaut la peine.

Un courtier spécialisé est une bonne idée de trouver du crédit professionnel, car c’est un professionnel qui peut offrir à son client une offre en fonction de ses besoins. De plus, il s’agit d’une aide précieuse pour créer un dossier de demande de crédit attrayant et attrayant.

Il y a aussi des joueurs professionnels en ligne  : banques numériques, plateformes de crowdfunding, courtiers en ligne… Ces autres moyens de financement d’une activité sont d’excellentes alternatives au crédit bancaire traditionnel. En outre, ils promettent rapidité, simplicité, conseils, transparence et protection des données.

Comme pour une demande de crédit d’entreprise classique, vous avez également besoin d’un bon dossier (projet réalisable, entreprise solvable et entrepreneur expérimenté).

Avec tous ces conseils en main, le financement de votre activité professionnelle est à la portée de tous les entrepreneurs.

0

Les autres lecteurs lisent également :